03242017Headline:

Yopougon: Le domicile d’une femme aide-soignante attaqué par sept hommes armés

frci hommes-encagoulés

Dame S.B, aide-soignante, a été attaquée à son son domicile, à Yopougon-Niango. Une attaque au cours de laquelle, l’on a déploré un blessé grave.

En effet, selon les renseignements, dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 août 2015, dame S.B dormait profondément, quand, aux environs de 2h du matin, elle est brutalement tirée de son sommeil. C’est qu’elle entend frapper avec insistance, à la porte de son logis. Lorsqu’elle demande qui est là, la réponse lui donne froid dans le dos. « Tu as intérêt à ouvrir tout de suite la porte. Parce que si nous le faisions à ta place, considères que tu es morte. Car nous allons t’abattre ! ». La pauvre aide -soignante comprend qu’elle a affaire à des malfaiteurs. Elle se met alors à appeler à l’aide.

Son voisin D.S, un jeune Burkinabé avec qui elle est en de très bons termes, sort aussitôt de chez lui, pour voler à son secours. Et là, il est freiné dans son élan par des individus au nombre de sept, armés de kalachnikovs et de machettes. Et, c’est sans hésiter, que l’un des quidams fait feu sur celui qui venait à l’aide. Le malheureux, atteint sur le côté gauche du thorax, lâche un cri de douleur et s’affaisse. En entendant le coup de feu et les cris de douleur du voisin, l’aide-soignante conclut que ces hommes ne plaisantent pas. Elle leur ouvre alors la porte.

Toute la maisonnée est tout de suite maîtrisée par les gangsters. Ces derniers, sans perdre de temps, se mettent à fouiller la piaule. Ils s’emparent ainsi d’un téléviseur à écran plasma, de six téléphones-portables et de l’argent. Avec leur butin, les malfaiteurs prennent la fuite. C’est donc après leur départ, que le malheureux D.S, grièvement blessé, est évacué aux urgences du Chu de Yopougon. La police, alertée le matin, a ouvert une enquête.

KIKIE Ahou Nazaire

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment