08182017Headline:

Yopougon Pour son propre cell phone; Un officier de police tabassé dans un maquis

frci--exactions

Des quidams méprisants, à la morale complètement à l’eau, en ont fait voir des vertes et des pas mûres à un officier de police répondant aux initiales D.B. Ils l’ont carrément rossé.

C’est dans la soirée du samedi 13 décembre 2014 que l’agression s’est produite à Yopougon. Ce soir-là, soutiennent nos sources, l’officier se rend au quartier « Maroc », dans un maquis dénommé « Au mouton ». Il veut y déguster une bonne soupe de viande de mouton.

Sur place, le policier se gave très bien. Peu de temps après, il paye et se retire sans oublier d’adresser un satisfecit à la propriétaire des lieux. Ce, pour la qualité du service. Mais une fois dehors, D.B se rend compte aussitôt qu’il a oublié sur la table où son repas lui a été servi, son téléphone-portable. Il s’agit d’un Black Berry d’une valeur marchande de 400 000 F Cfa. Ça n’a assurément rien à voir avec de la camelote. Vite, il lui faut récupérer son appareil avant qu’il ne soit trop tard.

Dès qu’il déboule dans le maquis, il surprend cinq individus à sa table. L’un d’eux fourrait justement le téléphone-portable dans sa poche. De toute évidence, l’agent de police réclame son bien. Mais à son grand étonnement, c’est une fin de non-recevoir, qui lui est balancée au visage. Et pis, les cinq malabars tombent subitement sur lui à bras raccourcis et le tabassent avant de décamper.

Le pauvre officier de police saisit ses collègues du commissariat du 17ème arrondissement qui débarquent sur les lieux. Ils organisent une battue dans le secteur, dans l’espoir de tomber sur la bande de malfaiteurs. Mais cette démarche n’est pas heureuse. Les bandits ayant disparu dans les dédales de ce quartier qu’ils semblent maîtriser comme leurs poches. Néanmoins, en procédant à une enquête de voisinage, les policiers obtiennent d’intéressantes informations sur les agresseurs qui, selon nos sources, sont conduits par deux « ténias » répondant aux sobriquets de « Le gros » et « Noiro ». Ces deux-là et leurs trois comparses sont donc activement recherchés.

KIKIE Ahou Nazaire

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment