12142017Headline:

Yopougon : Un affrontement entre policiers et commerçants fait plusieurs blessés

blesse balle

Yopougon Gabriel gare: Un affrontement entre policiers et commerçants fait plusieurs blessés

La tension était vive dans la matinée d’hier mercredi 20 juillet, à Yopougon Gabriel gare, à quelques encablures de Siporex.

Les agents du service technique de la mairie, en charge de l’opération de déguerpissement de ce site qui abritait des maquis , restaurants et autres services, se sont rendus sur les lieux pour l’enlèvement les ordures et des restes des baraques démolies. Ils s’y sont rendus avec des éléments des forces de l’ordre.

Cette opération, qui intervient dans la continuité du déguerpissement de ce site entamé le mercredi 13 juillet 2016, vise plus de 500 commerçants.

Remontés pour avoir subi autant de préjudices, les ex-occupants de ce site n’ont pas voulu se laisser faire. Ils accusent la mairie de les déloger pour reloger un transporteur. Cette résistance a fait monter la tension d’un cran. Pour disperser les manifestants, munis de projectiles, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes. Il s’en est suivi un sauve-qui-peut. Malheureusement, on déplore des blessés du côté des commerçants. Il s’agit notamment de Sangaré Youssouf, Chérif Souleymane, Cissé Adama, Yao Kouadio. Ils ont été admis au Chu de Yopougon. Leurs vies ne sont pas en danger.

Cette situation a crée un bouchon au niveau de la circulation sur la voie principale de Siporex, à Gabriel gare. Les populations ont interpellé le chef de l’État sur cette affaire qu’elles ont qualifiée d’injustice et de violation de droits de l’Homme. « On ne peut pas déloger des gens et installer d’autres personnes. Nous ne pouvons pas accepter cette injustice. La mairie nous chasse parce qu’elle a vendu ce terrain à un opérateur du secteur des transports pour la construction d’une gare routière. », ont déploré des commerçants.

Il faut rappeler que la mairie de Yopougon, que nous avons approchée le mercredi 13 juillet dernier, avait donné des assurances que cette opération de déguerpissement intervient dans le cadre du programme d’assainissement de la commune et de lutte contre les installations anarchiques. « Le site n’a pas été vendu. Il n’y a pas de nouvel acquéreur comme le font croire des gens », avait déclaré Drissa Ouattara, le chef de cabinet. Il a rappelé que plusieurs sites sont concernés dans la commune et que tous les commerçants déguerpis seront recasés.

Marcelle AKA

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment