11142018Headline:

Yopougon : Un taximan en détresse, poignardé par de faux porteurs d’aide

T. Adama,Chauffeur de taxi, a été grièvement blessé à l’arme blanche. Et cela est le fait de deux quidams qui ont masqué leur funeste intention par un enfumage, avant de laisser tomber leur masque.

Nos sources rapportent, en effet, que tôt le matin du dimanche 24 décembre 2017, T. Adama entend profiter de la ferveur de la fête de Noël, pour se mettre en quête de clients. Notamment parmi tous ces parents qui se lèvent tôt, pour se ruer sur les marchés et autres supermarchés, à la recherche de cadeaux pour leurs enfants. Ce dimanche étant le dernier jour avant la fête, donc également le dernier jour pour faire des emplettes dans ce cadre-là.

À cet effet donc, le taximan se retrouve à Yopougon. Précisément, du côté du quartier « Gesco ». Mais voilà que dans ce quartier populeux, le malheur frappe à sa porte. Enfin, un couac. C’est que l’une des roues de son taxi vient de crever. Mais vraisemblablement, ce n’est pas un souci pour lui. Parce que c’est le minimum chez les chauffeurs de taxis, que de savoir au moins changer une roue crevée. Il sort alors du coffre-arrière de la voiture, le cric, et le démonte-roue. Et il se met tout de suite à l’ouvrage.

C’est à ce moment que se présentent à lui, deux jeunes individus. Ces derniers se proposent de l’aider à changer le pneu hors d’usage. Mais, on le verra, cette proposition d’aide, ce sont des foutaises à la vérité. Car, ces inconnus sont loin d’être des enfants de chœur. Et ils vont le démontrer.

En effet, à peine T. Adama leur dit merci pour leur volonté de l’aider, et les rassure de ce qu’il peut se débrouiller tout seul, les deux quidams se dévoilent. Ils brandissent ainsi des couteaux, et exigent ses biens au chauffeur de taxi. Mais vraisemblablement, ce dernier oppose une fin de non-recevoir à la sombre injonction.

Les bandits se jettent alors sur lui. Et comme le pauvre leur résistait avec bravoure, ces lâches de bandits font recours à leurs armes blanches. Ainsi, ils poignardent le malheureux, à plusieurs reprises, à la poitrine. Et, le laissant dans son sang, les deux agresseurs lui arrachent ses biens et prennent la clé des champs.

Mais pour le malheur de ces sinistres gars, des policiers effectuant une patrouille de sécurisation dans le secteur, les surprennent. Les flics prennent alors en chasse les deux gangsters qui font valoir des qualités athlétiques. Finalement, à l’issue de la chasse à l’homme, les agents de police réussissent à appréhender l’un des malfaiteurs ; l’autre ayant pu les semer.

En attendant de le retrouver, son acolyte, qui dit répondre au seul nom de Dougbahia, apprenti-chauffeur de 26 ans, devra faire face à la rigueur de la loi.

 

Madeleine TANOU

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment