12172017Headline:

yopougon zone industrielle/Violences c’etait chaud: La police charge, plusieurs employés blessés

La Sonaco, une entreprise de fabrication d’emballage, sise à Yopougon zone industrielle, a connu hier, des heures très chaudes.

Des agents de la police nationale, sollicités par la direction générale, ont fait irruption dans l’entreprise aux environs de 16h, pour disperser, par des bombes lacrymogènes, une manifestation pacifique du personnel contre l’employeur. Plusieurs blessés du côté des employés qui ont été brutalisés et tous mis dehors par les forces de l’ordre, ont été dénombrés. En effet, selon des sources jointes par téléphone, en colère contre la direction générale, les 198 employés de l’entreprise ont arrêté le travail et fermé le portail.

En guise de protestation contre la gestion de cette direction qui à en croire nos sources, continue de faire fi des revendications du personnel. Entre autres, l’octroi d’une prime de logement, des salaires décents ; une assurance maladie bénéfique aux employés. Toujours selon des sources concordantes, la production était toujours bloquée jusqu’à 16h, où nous avons mis sous presse, cet article.

De nombreux camions qui sont venus faire le plein de marchandises, attendaient hors de l’entreprise. Le directeur de l’entreprise, M Jérôme Metlon, ont poursuivi nos sources, a refusé de discuter avec ses employés. Qui n’ont cessé de réclamer le départ de leur Directrice des Ressources Humaines (DRH), Mme Jocelyne Nensah, qu’ils accusent d’avoir conclu un contrat d’assurances de dupes, suicidaire pour les travailleurs.

Nous avons tenté en vain de joindre la direction générale pour dire sa part de vérité sur ces remous qui ont considérablement ralenti hier, les activités de cette société.

Charles Bédé

Notre Voie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment