12052016Headline:

Yopougon:Voici comment Le “microbe” Moussa a été pris à son propre piège

Le

Le “microbe” Moussa pris à son propre piège à Yopougon: le récit des témoins

Mauvais jour pour le petit Moussa qui, aux premières heures de ce mercredi, s’est fait épingler alors qu’il tentait un coup inimaginable pour un enfant de son âge.

La scène se passe au quartier Selmer. Entre 6 heures et 7 heures, Moussa qui a relevé le numéro du couturier IB sur la porte de son atelier, appelle ce dernier avec insistance. Il se fait même menaçant en disant à son interlocuteur qu’il a un portable en charge dans son atelier depuis la veille et qu’il exige sa présence pour récupérer l‘objet. En ce moment, Moussa était en compagnie d’un complice, les deux, assis dans un kiosque à café, juste en face de l’atelier de IB. Pour le malheur de Moussa, IB arrive et prend place au kiosque. Son téléphone sonne à nouveau et se rend compte que son appelant, un gamin, est assis à côté de lui, au kiosque. « Viens ouvrir le magasin pour que je récupère le portable sinon tu vas payer ça cher. On va te faire mal ! », menace à nouveau Moussa à partir d’un téléphone. IB lui demande alors s’il connaît le propriétaire de l’atelier. Il répond ‘’non’’. « C’est moi le propriétaire de l’atelier. Allons je vais l’ouvrir tu vas prendre le portable », lui dit IB. Juste avant d’ouvrir l’atelier, Moussa se rebiffe et tente de faire croire à IB qu’il s’est trompé d’atelier. Mal lui en prit. Il n’a pas eu le temps de s’enfuir, IB l’ayant saisi sur le coup. Il le ligote mains jointes et pieds joints. Son complice qui a flairé un mauvais coup a eu le temps de s’éloigner abandonnant son compagnon à son malheur. Les habitants du quartier accourent pour se faire expliquer la scène. Chacun propose sa petite solution. Pour les uns, il faut le lyncher sur place car les bambins de cette espèce agissent sans pitié quand ils s’attaquent à leurs victimes. Pour les autres, il faut l’envoyer au commissariat du 16e arrondissement, le plus proche. IB choisit cette dernière option.

Cette scène du matin s’est passée dans un contexte où plusieurs témoins signalaient l’assassinat d’une personne non loin de là, à la rue princesse. Son corps a été découvert devant un bar, les tendons sectionnés, le corps couvert de plusieurs traces de couteau. Selon certaines personnes, la victime, un musulman, a été prise à partie tôt ce mercredi matin alors qu’il revenait de la prière.

 Connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment