11282021Headline:

Côte d’Ivoire : Il y a 75 ans était aboli le travail forcé

Le 11 avril 1946, l’Assemblée nationale de France où siégeaient des Députés issus des colonies en Afrique, adoptait la Loi abolissant le travail forcé.
Le travail forcé avait été instauré en 1900 par la France dans ses colonies pour bénéficier d’une main d’œuvre abondante et gratuite. Des noirs considérés comme des sous-hommes étaient contraints de quitter leurs familles, leurs villages et leurs régions pour aller travailler dans des plantations ou sur des chantiers de construction. Ils n’étaient pas payés.
C’était cela le travail forcé qui fit l’objet de débats à l’Assemblée nationale de France sur proposition du groupe parlementaire communiste, qui avait fait de la suppression du sujet une affaire essentielle. Celui qui présenta le projet de Loi sur la suppression du travail forcé, était le Député de Côte d’Ivoire qui partait en ces temps là de Fresco à Kaya.
« La loi numéro 46-645 du 11 avril 1946, rapportée par le député Félix Houphoüet-Boigny, supprimait donc le travail forcé en stipulant la liberté du travail et l’interdiction de toute contrainte directe ou indirecte aux fins d’embauche ou de maintien sur les lieux de travail d’un individu non consentant. »
La nouvelle de la suppression du travail forcé fit le tour des colonies, car personne dans nos villages ne s’imaginait qu’un jour, prendrait fin cette politique de déshonneur et de déshumanisation pour l’Africain noir taillable et corvéable à merci par le premier venu de France.
Le Député Houphouët-Boigny en tira tous les honneurs car, c’était son groupe parlementaire qui fut à l’initiative de cette Loi.
De là naquit sa renommée de l’Homme qui abolit le travail forcé et débutèrent en Côte d’Ivoire les problèmes d’Houphouët-Boigny et de ses amis accusés d’être les alliés des communistes de France et de Moscou.
Pour nos parents, Houphouët symbolisait leur sauveur. Ils n’avaient pas tort. C’est pour cette raison qu’il lui sont restés fidèles jusqu’à sa mort le 7 décembre 1993.
Il y a 75 ans que fut aboli le travail forcé en Côte d’Ivoire et dans les autres colonies de la France.
Ne l’oublions jamais! Car nos grands parents ont énormément souffert.

A.L

Comments

comments

What Next?

Recent Articles