08112020Headline:

Travesti pour réaliser son rêve

Le saviez-vous que pour réaliser leur rêve certaine personnes sont capable de tous, même celui de défier les lois de la nature. Tel est l’histoire de James Barry née Margaret Ann Bulkley

Chirurgien du 19e siècle cachait un terrible secret qui changerait l’histoire à jamais.

James Barry était un chirurgien militaire, un pionnier de la médecine et un effroyable menteur.

C’est à la fin du XVIIe siècle ( 21) que naît le fameux Dr Barry dans la petite ville de Cork en Irlande. Quelques années après sa naissance, son père est jeté en prison et lui et sa mère sont recueillis par son oncle à Londres. Là, il bénéficie d’une meilleure éducation et se découvre une passion pour la médecine .

A peine âgé de 14 ans; ce futur prodige s’inscrit en section Médecine et Littérature de l’Université d’Edimbourg. Brillant étudiant, l se focalise sur ses études et travaille plus que tous les autres.

En effet son but est de ne surtout pas faire de vague ou attirer l’attention, personne ne doit découvrir son secret!.

En 1812, James passe donc sa thèse et remporte son diplôme au collège royal de chirurgie de Londres pourtant, ses professeurs étaient lion de se douter de ce qu’ils venaient de faire .

Le Dr James Miranda Barry, né Margaret Ann, était en fait une femme !.

A cette époque, seuls les hommes ont le droit d’exercer ces professions dites plus “noble” . Mais passionnée de médecine, elle n’hésite pas une seconde et décide de se travestir en homme pour le reste de sa vie.

Son diplôme en poche, elle s’enrôle dans l”armée et est envoyée en garnison en Afrique de Sud, au Cap. Là, elle met en place d’importantes reformes sanitaires et se bat avec acharnement pour améliorer l’alimentation et les conditions de vie des patients et des prisonniers.

Cinq ans plus tard, le gouverneur général de la colonie du cap l’emploie comme médecin personnel. Mais c’est aussi à cette époque que les rumeurs à sont sujet commencent à prendre de l’ampleur. Elle a beau jouer le rôle d’un homme, son amitié fusionnelle avec le gouverneur fait jaser et sa virilité est mis en doute.

Pour dévier tous soupçon, Margaret se comporte souvent en rustre et joue les caïds. Elle se forge une réputation d’homme extrêmement bourru qui se comporte comme une brute, mais qui n’a pas son pareil en médecine.

En 1819, elle se rend sur l’île Maurice où elle éradique une épidémie de choléra. De retour au cap, lors d’un accouchement difficile, elle devient même le premier médecin à réussir une césarienne sans que la mère ou son enfant ne meurt !.

Quand éclate la guerre de Crimée, on lui refuse sa demande d’y prendre part, mais Margaret se rend quand même en secret sur le champ de bataille.

A la fin de la guerre, le Dr Barry est nommé inspecteur général des hôpitaux militaires de l”armée britannique ce qui ui permet d’avoir la mainmise sur toutes les questions médicales, chirurgicales et de santé publique.

Le 25 juillet 1865 à Londres, le Dr Barry décède d’une dysenterie après quarante ans d’une prodigieuse carrière de chirurgien et cinquante-six ans de travestissement .

A une époque où les femmes sont destinées à devenir des épouses obéissantes, des gouvernantes ou des maitresses d’école, cette femme extraordinaire a su s’imposer dans un monde réservé aux hommes.

Une telle passion et un tel talent sont sans aucun doute un exemple à suivre pour tous ! .

AbidjanTV.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles