07182024Headline:

Modernisation de l’axe Tiébissou-Sakassou : Un catalyseur d’échanges et de développement régional

Les habitants et les voyageurs empruntant l’axe Tiébissou-Sakassou peuvent enfin respirer. Il leur est désormais possible de se rendre à Yamoussoukro ou Abidjan sans passer obligatoirement par Bouaké, grâce à la concrétisation du projet d’aménagement et de bitumage de cette voie à une voie dans chaque sens, un projet vieux de plusieurs années.

Cette réalisation est un véritable pont entre les régions du Gbêkê et du Bélier. Longue de 34 kilomètres, cette nouvelle route contribue au désenclavement des villes de Sakassou et de Tiébissou.

“Autrefois en très mauvais état, ce tronçon posait problème pour les déplacements des personnes et des biens. La nouvelle route va raccourcir les temps de trajet, faciliter l’accès aux services sociaux de base, améliorer le confort, assurer la sécurité routière et réduire les coûts d’entretien des véhicules”, explique Appolos Konan Koffi.

L’aménagement et le bitumage de l’axe Tiébissou-Sakassou vont faciliter la commercialisation des produits agricoles entre les départements de Tiébissou et Sakassou.

“La route est un outil de développement puissant. Elle va valoriser le potentiel agricole des deux départements, permettre une commercialisation rapide des produits et créer des opportunités d’emploi, particulièrement pour les jeunes et les femmes”, souligne Yao Affoué Charlotte.

La construction de cette infrastructure s’inscrit dans le cadre d’un programme plus large visant à moderniser et étendre le réseau routier national, contribuant ainsi à stimuler les échanges économiques, sociaux et culturels entre les régions.

 

What Next?

Recent Articles