05262024Headline:

Élection au Togo : La CENI gagne le pari de la fluidité de vote

Dimanche 28 avril 2024, les acteurs politiques engagés pour les élections législatives et régionales au Togo ont observé le silence électoral sur toute l’étendue du territoire national.

Et ceci, après deux semaines de campagne électorale au cours desquelles, partis politiques, regroupements de partis, et même des indépendants ont vanté leurs projets de société à travers des meetings, des caravanes, des portes à portes et même des concerts surtout pour le parti au pouvoir UNIR (Union pour la République).

Une chose essentielle à retenir, c’est ce climat de paix, de fair-play et de cohésion qui a régné tout au long des opérations de conquête de l’électorat. Dans son bilan à mi-parcours présenté, mardi 16 avril 2024, la Force Sécurité Elections Législatives et Régionales (FOSELR) 2024 a signifié 440 meetings, 283 caravanes, 59 portes à portes et des offices religieux. A ces activités, on peut aussi ajouter les tournois de football, des concerts réalisés notamment par le parti UNIR et PDP. Tous déroulés dans la totale sérénité.

Les militants des partis en lice ont fait montre d’un esprit de paix, de convivialité.
« La campagne électorale pour le double scrutin du lundi 29 avril 2024 s’est tenue dans un climat général de calme et de cordialité entre les différents acteurs sur toute l’étendue du territoire national », lit-on dans un communiqué du Garde des sceaux, ministre de la justice et de la législation et du ministre de la sécurité et de la protection civile, rendu public ce dimanche. D’ailleurs, les militants des partis en lice ont fait montre d’un esprit de paix, de convivialité. Exemple des accolades entre militants d’UNIR (Pouvoir) et ceux de l’ANC (Opposition) quand les troupes des deux partis se sont croisées lors d’une caravane en ville.

Après cette campagne qui a pris définitivement fin samedi, les Togolais élisent ce lundi leurs représentants à l’Assemblée nationale et les conseillers régionaux. Ce double scrutin est en passe de faire du Togo, un pays modèle en terme d’élection réussie. Un bel exploit de climat de paix et de tranquillité légendaire donc dans l’espace ouest africain. Cette première victoire de la CENI se perpétue avec le vote caractérisé par une fluidité impressionnante. Car cette année, pas de queues kilométriques devant les bureaux de vote. Et pour cause, la Commission électorale nationale indépendante a multiplié le nombre de bureaux de vote avec un petit nombre par bureau.

Ce qui fluidifie l’affluence dans les centres de vote. “En moins de cinq minutes, j’ai pu accomplir mon devoir civique”, a déclaré Adjoa, une commerçante rencontrée dans un centre de vote à Lomé. Une innovation de l’institution en charge de l’organisation des élections qui permet de désengorger les centres de vote et permettre une rapidité dans les opérations de vote.Par la réussite de la campagne sans violence, le Togo marque, sans ambages, un pas de géant en Afrique.

Aussi, le scrutin qui se déroule dans ce même climat de calme corrobore l’excellente organisation de la CENI. Les Togolais sont, donc, encouragés à privilégier cette vertu de paix et de sérénité pendant et après ces opérations de vote. C’est un bel exemple une fête électorale entre les fils et filles de ce pays.

What Next?

Recent Articles