06252022Headline:

Guerre en Ukraine : bombardement près de l’aéroport de lviv, Washington met en garde pékin

Des «missiles» russes ont détruit vendredi une usine dans le quartier de l’aéroport de Lviv, grande ville ukrainienne située près de la frontière polonaise, sans faire de victimes.

«Plusieurs missiles ont frappé une usine de réparation d’avions. Le bâtiment a été détruit par les tirs. Le fonctionnement de l’usine avait été suspendu auparavant, donc il n’y a pas de victimes pour l’instant», a affirmé le maire de la ville, Andriy Sadovy sur son compte Facebook.

Dans un communiqué, l’armée de l’air ukrainienne a affirmé que, selon des informations préliminaires, la zone avait été touchée par quatre missiles de croisière russes tirés depuis la mer Noire, à plusieurs centaines de kilomètres de là.

Un journaliste de l’AFP a vu un panache de fumée se dégager dans les airs au-dessus de la zone, ainsi que des véhicules de police et des ambulances fonçant dans cette direction.

Par ailleurs, deux autres missiles russes ont été abattus par les défenses anti-aériennes ukrainiennes, avant d’atteindre leur cible, a ajouté l’armée.

Le maire de Lviv a indiqué que des secouristes étaient à l’œuvre sur les lieux de la frappe. En début de matinée, il avait assuré que les tirs n’avaient pas touché directement l’aéroport.

Dans le même temps, le président américain Joe Biden s’en est pris à Moscou, qualifiant Vladimir Poutine de «voyou» et de «dictateur sanglant», estimant qu’il est un «criminel de guerre». Son chef de la diplomatie, Anthony Blinken, a indiqué qu’il allait menacer le régime chinois, lors d’un entretien avec Xi Jinping.

Le chef de l’Etat américain doit le prévenir que des représailles seront prises si la Chine venait à «soutenir l’agression russe», notamment par l’envoi d’aide militaire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles