06272022Headline:

Guerre en Ukraine :La France livre des missiles antichars Milan à l’Ukraine

Outre des équipements de protection, Paris a fourni à Kiev « quelques dizaines » de ces armes, utilisées par les troupes d’infanterie contre les tanks et les véhicules blindés.

Depuis le début du conflit en Ukraine, la France, qui a condamné sans réserve l’agression russe, est en revanche restée très discrète sur ses livraisons d’armes aux Ukrainiens. Le chef de l’Etat et le gouvernement – dont le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le 6 mars – jurent qu’ils se sont limités à « des équipements défensifs et à un soutien en carburant ».

Entre le 25 et le 28 février, Paris, comme d’autres capitales européennes, a en effet fourni des équipements de protection, casques et gilets pare-balles. Mais, depuis, la France livre, selon nos informations, des missiles antichars Milan aux combattants ukrainiens. Prélevée sur les stocks de l’armée française, la quantité paraît, pour l’heure, être restée modeste – « quelques dizaines », entre le 28 février et le 3 mars, selon une source diplomatique.

Ce matériel a été remis à l’armée ukrainienne à la frontière polonaise. Les premières opérations de transfert de matériels ont été supervisées, côté français, par des membres des forces spéciales rattachés au commandement des opérations spéciales, placé sous les ordres du chef d’État-major des armées et sous l’autorité du président de la République, Emmanuel Macron.

La France n’est pas la seule à fournir des missiles Milan aux soldats ukrainiens. Le 28 février, l’Italie a indiqué officiellement avoir décidé de leur livrer ce même matériel parmi d’autres armements. Toutes les nations européennes de l’OTAN sont équipées de ce type d’arme antichar de fabrication franco-allemande et celles-ci sont de fait prélevées sur les stocks achetés aux Français. Outre l’Italie et l’Allemagne, on relève d’autres clients, comme l’Espagne ou le Royaume-Uni.

Le Milan est une arme très précise et puissante, adaptée à la lutte contre les tanks, les véhicules blindés et des bâtiments. C’est un missile léger sol-sol très apprécié par les troupes d’infanterie, capable de tirer de jour comme de nuit grâce à un système infrarouge. Le Milan 2, qui serait la version donnée par les Italiens aux Ukrainiens, peut atteindre des cibles à 2 500 mètres grâce à un système de guidage semi-automatique, dit « filoguidé ». Ce missile peut être embarqué sur un véhicule et fixé sur une griffe ou débarqué, à pied, et utilisé grâce à un poste de tir installé sur un trépied.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles