05302024Headline:

Mali : Le dialogue entre maliens et maliennes officiellement ouvert le samedi 13 Avril à Bamako

Initié par les autorités maliennes de Transition, le dialogue « inter-Maliens » a débuté ce samedi 13 avril 2024, avec une première phase dédiée aux communes. Plusieurs entités du District de Bamako ont reçu la visite du Comité de pilotage pour des échanges.

L’objectif est de restaurer la cohésion nationale dans le pays, mais le pouvoir de Bamako a suspendu les activités des partis politiques ces derniers jours, ce qui pourrait affecter la portée des discussions. C’est un dialogue qui se veut ouvert et franc pour l’ensemble des forces vives et les corps constitués de la Nation.

Ce samedi 13 avril 2024, la Maison de la presse a ouvert ses portes à Ousmane Issoufi Maïga, président du comité de pilotage du dialogue inter-malien, accompagné des membres de son bureau. Cette rencontre marque le début des travaux du dialogue au niveau des phases communales. La Maison de la presse offre un cadre idéal pour expliquer le processus du dialogue inter-malien.

Durant trois (03) jours, les forces vives de la nation se réuniront dans les chefs-lieux des communes pour débattre, examiner les problématiques liées à la paix et proposer des pistes de solutions. Après cette phase communale, les concertations se tiendront du 20 au 22 avril 2024 dans les régions, ambassades et consulats.
Le comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation a poursuivi sa série de rencontres avec les forces vives de la nation et des institutions de la République. Après avoir rencontré les légitimités traditionnelles et les représentants des confessions religieuses rencontrés, le mardi 02 avril 2024, Ousmane Issoufi Maïga et sa délégation ont rencontré les diplomates accrédités au Mali, ainsi que les responsables des organismes internationaux, le 12 avril 2024.

Les responsables féminins du Comité de Pilotage du Dialogue inter-Maliens ont, pour leur part, rencontré le jeudi 11 avril 2024, leurs sœurs des confessions religieuses au Mali (musulmanes, catholiques et protestantes).

Les plusieurs entités ont été écoutées et des réponses satisfaisantes leur ont été données suite aux différentes questions posées. Pour les appuyer dans le processus, elles ont reçu des documents sur le dialogue qui serviront de base pour mieux expliciter l’initiative dans leurs communautés.

What Next?

Recent Articles