09302022Headline:

Singapour va décriminaliser les relations homosexuelles

Le Premier ministre de Singapour a indiqué dimanche que l’article du Code pénal pénalisant les relations sexuelles entre hommes serait abrogé. Une décision rendue possible, selon les autorités, par une acceptation croissante de l’homosexualité au sein de la population. 

Singapour va décriminaliser les relations sexuelles entre hommes, a fait savoir dimanche 21 août le Premier ministre, soulignant que la société de cette ville-État se montrait désormais plus tolérante à l’égard des homosexuels.

“Je crois que c’est une bonne chose à faire, et que la plupart des Singapouriens accepteront désormais”, a déclaré le Premier ministre, Lee Hsien Loong, à l’occasion de son traditionnel discours annuel à la nation. Le gouvernement abrogera donc l’article 377A du Code pénal, une loi héritée de l’époque coloniale et criminalisant les relations sexuelles entre hommes. La date de cette abrogation n’a pas été précisée dans l’immédiat.

À ce jour, les contrevenants à cette loi risquent théoriquement jusqu’à deux ans d’emprisonnement, mais l’article 377A n’est pas pas véritablement appliqué – aucune condamnation n’a été prononcée depuis plusieurs décennies. Les organisations de défense des minorités sexuelles ont tenté à multiples reprises de faire abroger cette loi mais sans y parvenir. 

“L’abrogation de l’article 377A est le premier pas sur la longue route qui mène vers l’égalité totale pour les personnes LGBT à Singapour”, ont écrit une vingtaine d’entre elles dans un texte commun.

Le mariage civil reste uniquement hétérosexuel

Cette évolution ne remet pas en cause la définition légale du mariage à Singapour, qui reste l’union d’une femme et d’un homme. “Nous croyons que le mariage doit être entre un homme et une femme, que les enfants doivent grandir au sein de telles familles, que la famille traditionnelle doit constituer la base fondamentale de la société”, a déclaré le Premier ministre singapourien.

Le pourcentage de personnes qui soutiennent l’interdiction des relations homosexuelles a diminué de 55 % en 2018 à 44 % en 2022, selon une enquête réalisée en juin par l’institut Ipsos. Le même mois, plusieurs milliers de personnes s’étaient réunies à Singapour pour réclamer une meilleure reconnaissance des droits des homosexuels.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles