09302022Headline:

Ukraine: Vladimir Poutine annonce une «mobilisation partielle» en Russie

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé, mercredi 21 septembre, avoir signé un décret de mobilisation partielle des réservistes pour son « opération militaire spéciale » en Ukraine, dont il a assuré que les objectifs n’avaient pas changé.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi une mobilisation partielle des Russes en âge de combattre, ouvrant la voie à une escalade majeure dans le conflit en Ukraine. « J’estime nécessaire de soutenir la proposition [du ministère de la Défense] de mobilisation partielle des citoyens en réserve, ceux qui ont déjà servi […] et qui ont une expérience pertinente », a déclaré M. Poutine.

« Le décret sur la mobilisation partielle est signé » et entrera en vigueur « aujourd’hui », a ajouté le président russe. « Nous ne parlons que de mobilisation partielle », a souligné Vladimir Poutine, alors que des rumeurs sur une mobilisation générale courraient ces dernières heures.

Tous les Russes ayant une expérience militaire seront ainsi mobilisés pour aller garnir les rangs des soldats qui se battent déjà dans le Donbass, relate notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin. Vladimir Poutine justifie cette mobilisation partielle par la nécessité de défendre un front s’étendant désormais sur 1 000 kilomètres.

Cette allocution aurait dû avoir lieu hier soir déjà, mais compte tenu de son importance, elle a été déplacée à ce matin, de sorte que les gens qui vivent dans l’Extrême-Orient puissent l’entendre au même titre que les Moscovites.

Dans une adresse à la nation au ton martial, Vladimir Poutine a dit soutenir les référendums d’annexion qui vont être organisés dans les territoires ukrainiens occupés par la Russie en disant qu’il est de son « devoir moral » de protéger leurs habitants des « néo-nazis » au pouvoir à Kiev.

Le président russe a affirmé que son pays ne faisait que répondre à l’agression de l’Occident, qui soumet, selon lui, Moscou à un « chantage nucléaire ». « Nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple », a affirmé le président russe. « Ce n’est pas du bluff », a-t-il mis en garde, après avoir accusé l’Occident de vouloir « détruire » la Russie.

« Le but de l’Ouest est d’affaiblir, de diviser et de détruire la Russie », a lancé le président russe dans son allocution. Selon lui, l’Occident souhaite « supprimer les centres de développement souverains et indépendants » dans le monde pour se renforcer.

La Russie va ainsi mobiliser 300 000 réservistes pour renforcer ses troupes en Ukraine, a annoncé de son côté le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, prévenant que cela ne représentait qu’une partie infime du nombre de personnes mobilisables dans le pays. Selon le ministre, la Russie dispose d’un potentiel de mobilisation de quelque 25 millions de personnes.

La Russie a par ailleurs reconnu mercredi un bilan de 5 937 soldats tués depuis le début de son offensive en Ukraine fin février, un bilan largement en deçà des estimations ukrainiennes et occidentales.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles