04082020Headline:

« Ces agissements sont indignes de l’Etat de droit que la Côte d’Ivoire prétend être » dénonce Me Brahima Soro face à la détentions arbitraires des pros-Soro

Me Brahima Soro, membre du collectif des avocats des détenus pro-Soro a dénoncé jeudi « des arrestations et détentions arbitraires », évoquant le cas de l’aide de camp de l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, Hermann Koné dont les avocats n’ont « aucune nouvelle ».

« Au nom du collectif, je profite de cette occasion pour dénoncer la poursuite, des arrestations et détentions arbitraires auxquelles nous assistons dans ce dossier », a déploré Me Soro, qui répondait à des questions de trois organes de presse dont ALERTE INFO.

Il a dénoncé l’interpellation de « Zebret Adama, petit frère de Zebret Souleymane, proche supposé de Guillaume Soro, de Fabrice Koffi Bouaffo Tano, enlevé le 29 janvier et le chef de bataillon Hermann Koné, interpellé le 07 février ».

« Ses avocats sont empêchés de rentrer en contact avec » ces personnes et « n’ont aucune nouvelle » de leurs clients, a fait savoir Me Brahima Soro.

« Ces agissements sont indignes de l’Etat de droit que la Côte d’Ivoire prétend être », a dénoncé Me Soro.

Selon lui, M.Zebret serait entre les mains de la gendarmerie nationale, M.Koné serait détenu au camp commando de Koumassi (Sud Abidjan) et M. Tano serait entre les mains de la DST (direction de la Surveillance du territoire) qui dément le détenir ».

atoo.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles