09302022Headline:

Mali: l’avocat de l’économiste Etienne Fakaba Sissoko va «continuer à se battre»

Au Mali, le délibéré attendu dans l’une des deux procédures judiciaires visant l’économiste Etienne Fakaba Sissoko devait être rendu la semaine dernière. Finalement, la justice malienne a décidé de rouvrir les débats.

Etienne Fakaba Sissoko est notamment poursuivi pour avoir tenu des « propos tendant à la stigmatisation ou à la discrimination religieuse ». Etienne Fakaba Sissoko avait critiqué la tenue d’un concours de la fonction publique et celle des Assises nationales de la refondation, organisées par le gouvernement de transition, à Noël, estimant que dans un État laïc, le choix de cette période portait préjudice aux chrétiens du Mali.

Mais son avocat estime que ce sont avant tous ses prises de position médiatiques sur les conséquences néfastes pour le Mali des sanctions économiques de la Cédéao qui lui ont valu ces poursuites qualifiées de « politiques ».

Le tribunal de la Commune IV de Bamako a donc finalement décidé de rabattre le délibéré, c’est-à-dire de rouvrir les débats, afin d’ajouter une pièce au dossier. Une situation que ne comprend pas l’avocat d’Etienne Fakaba Sissoko, maître Ibrahim Marouf Sacko.

« Il s’agit d’une pièce que l’on avait versée au dossier depuis l’enquête préliminaire, mais qui n’y figurait pas lors du jugement du 13 avril. Le contenu de la pièce n’était pas contesté, le juge a accédé à notre demande, il a continué les débats, on a débattu, on a plaidé le dossier et on l’a mis en délibéré. Donc c’est surpris qu’aujourd’hui, on voit le délibéré rabattu pour ces motifs-là. Ça ne se justifie pas. Nous pensons que la raison, il faut la chercher ailleurs. Moi, je ne saurais dire ce qui est recherché, je ne suis pas dans le secret des dieux, je ne sais pas, mais ce rabat-là ne se justifie pas techniquement. »

La prochaine audience est prévue le 1er juin.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles