04192024Headline:

Tontine à Abidjan : Un mendiant convoqué devant la justice

M. Lawal G., de nationalité nigériane, a comparu devant la justice ivoirienne le 28 mars 2024, dans une affaire de tontine où il est accusé d’avoir détourné la somme de 860 000 FCfa.

Les faits. Infirme des membres inférieurs, l’homme, la trentaine révolue, a fait savoir aux juges qu’il est un mendiant et qu’en plus, il initie des tontines avec les femmes de Koumassi campement pour arrondir ses fins de mois.

En effet, deux des adhérentes à cette tontine l’ont traduit devant le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau. Elles lui reprochent de n’avoir pas versé leurs cotisations aux dates prévues. Pis, il est rentré au pays sans les informer.

Interrogé à la barre, il s’est défendu : « M. le juge, je suis un mendiant, mais j’ai toujours bien organisé des tontines depuis le Nigeria. J’ai eu une urgence au pays donc je suis rentré précipitamment sans les informer. Dès mon retour à Abidjan, j’ai remboursé l’argent de huit (8) femmes sur les 13. J’ai demandé aux autres de patienter. Certaines ont accepté, mais ces deux femmes n’ont rien voulu savoir. J’ai de l’argent au Nigeria. Je vais l’utiliser pour rembourser leur cotisation. Seulement, je serais en possession de cet argent qu’au mois prochain », a expliqué le mendiant, initiateur de la tontine.

Prouvant sa bonne foi, il a ajouté que son retour à Abidjan devrait rassurer les membres de la tontine. « M. le juge, si je voulais détourner l’argent, je ne serais pas revenu en Côte d’Ivoire. Je veux vous rassurer, j’ai l’intention de poursuivre les tontines, je suis une personne honnête », a-t-il déclaré sereinement.

À la question du juge de savoir combien gagne-t-il dans cette activité ? Sans hésiter, il a soutenu qu’il gagnait 5000 FCfa par adhérente à chaque tontine.

What Next?

Recent Articles