12142018Headline:

Mariage mixte: Une Camerounaise, Sandra Made et son époux Zou Qianshun sont, à bien des égards, comme des millions de couples nouvellement mariés.

Sandra Made et Zou Qianshun sont, à bien des égards, comme des millions de couples nouvellement mariés. Made, 27 ans, est une femme au foyer qui s’occupe de leur bébé de 10 mois, tandis que Zou, 43 ans, est un pêcheur.

Mais en Chine, ils ne sont pas passés inaperçus et leur couple suscite la curiosité de tout le village. Sur les réseaux sociaux, les amis ne cessent de leur poser des questions sur leur amour.

En février, ils ont créé une page où ils décrivent leur quotidien. Ils comptent plus de 120 000 abonnés. En mars, le couple a organisé une séance de question-réponse en direct sur internet pour répondre aux questions des internautes.

Sandra Made et Zou Qianshun disent être l’un des cinq couples sino-africains de leur ville, située dans la province du Liaoning, en Chine.

Selon cette dernière, leurs vidéos sur internet sont populaires parce que les gens ne sont pas habitués à voir une africaine mariée à un Chinois.

« Tout le monde aime Sandra et pense qu’elle est extravertie », explique Zou. Le couple gagne environ 5 000 yuans ( soit 727 dollars) par mois grâce à des cadeaux virtuels offerts par des fans.

Le couple s’est rencontré il y a trois ans lorsque Zou travaillait comme coiffeur au Cameroun. Un an plus tard, Zou a fait sa demande en mariage et ils se sont mariés en mars 2017. Peu après, ils se sont installés dans la ville natale de Zou, près de Dandong, dans la province du Liaoning, dans le nord-est de la Chine.

En 2016, le Liaoning, qui compte 43,7 millions de personnes, ne comptait que 1 700 mariages mixtes, selon le Bureau national chinois des statistiques.

Mais Zou affirme qu’il y a cinq autres Chinois dans sa ville mariés à des Africaines. « Ils se sont tous rencontrés en Afrique », ajoute-t-il.

Selon plusieurs internautes, le mariage mixte est un moyen pour lutter contre le racisme. L’attitude raciste des chinois envers les Africains reste une question sensible. L’année dernière, un sketch avait déclenché l’indignation lorsqu’une actrice asiatique est apparue sur scène avec un visage noir et de grosses fesses. Par ailleurs, au début du mois, un Chinois a été expulsé du Kenya pour avoir publié sur les réseaux sociaux une vidéo contenant des propos racistes sur les Kényans.

« Nous n’avons pas encore rencontré de préjugés racistes, mis à part les préoccupations des gens concernant les différences culturelles. Mais je dis toujours à ces gens que l’amour n’a pas de frontière », affirme Qianshun, un fan du couple.

« Plus nous avons de mariages mixtes, plus vite nous pouvons en finir avec le racisme », affirme un autre fan.

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment