11192017Headline:

4 conseils pour sortir de la solitude amoureuse/votre célibat vous pèse… Nos conseils

Vous en avez assez d’enchaîner les rencontres sans lendemain, vous vous sentez bien seul/e dans votre vie sentimentale, bref, votre célibat vous pèse… Nos conseils pour briser cette précarité affective.

Si certaines personnes vivent bien leur célibat, d’autres se battent quotidiennement contre une solitude intense. Trentenaire, célibataire, avec une belle carrière mais surtout atrocement seul/e : on en connaît tous forcément un ou une, si ce n’est soi-même. Voici donc quelques trucs pour sortir la tête du vide.

D’après Sonia Lebreuilly, éducatrice en santé sexuelle, deux premiers axes sont à privilégier pour commencer à faire bouger les choses : prendre soin de soi et s’accorder du temps de loisirs, de détente.

« Être en capacité de s’ouvrir aux autres, c’est important aussi ! Cette curiosité vous poussera peut-être à rencontrer et, pourquoi pas, à vivre une histoire sympa sans chercher à tout prix le grand amour ! », ajoute la spécialiste.
C’est vrai, allez-y doucement mais sûrement. Rien ne presse (même si la société a l’air de vous dire le contraire), inutile de vous mettre la pression. Premier petit effort qui peut faire partie de votre temps de loisirs : les applications de rencontres. On y trouve de tout, certes, mais aussi des ami(e)s, voire des amours-amitiés ou carrément le grand amour (j’ai testé pour vous). Mais on le sait, vous n’en êtes pas encore là, et on croit savoir pourquoi.

Bien souvent, celles et ceux qui sont en tête à tête régulier avec Dame solitude ne sont ni plus ni moins que leurs propres ennemis et ne pensent pas forcément à mettre toutes les chances de leur côté. Si c’est votre cas, passez à l’action en suivant ces quelques règles.

Acceptez-vous

Règle numéro 1 : acceptez-vous. Arrêtez de chercher à incarner cet être parfait qui n’existe pas et dont personne ne rêve (même pas vous). Qu’est-ce que vous vous reprochez au final ? Faites une liste. S’il y a des aspects de votre personnalité/physique qui vous empêche encore d’avoir confiance en vous, n’attendez plus pour les changer. Ça a assez duré ! Ne repoussez plus au lendemain ce qui pourrait vous faire du bien au cœur et au corps tout de suite. Prenez-le ce rendez-vous chez le coiffeur ou appelez ce coach ou ce psy qui deviendra vite votre meilleur ami. Lâchez-vous.

Ne baissez pas les bras

Règle numéro 2 : ne baissez pas les bras, gardez le moral. C’est bête à dire, mais difficile de trouver la perle rare en pleine dépression. Ce qui se passe à l’intérieur se voit à l’extérieur. Votre attitude en retrait et vos cernes parlent pour vous. D’autant qu’on a tendance à attirer les énergies qui nous ressemblent : essayez d’être stimulant/e et devenez celui ou celle que vous aimeriez draguer. Allez-y, mettez-vous à la place de l’autre, et jugez-vous. Oui, vous avez le droit de parler à votre miroir ou à votre animal de compagnie. Au revoir tristesse.

Faites le tri dans vos relations

Règle numéro 3 : arrêtez de vous en vouloir et de culpabiliser sur le temps qui passe. Vous n’y pouvez rien, et rien n’est écrit (jusqu’à preuve du contraire). Ce n’est pas parce que tonton Roger ou mamie Gertrude vous rabâchent que vous allez finir vieille fille ou vieux garçon qu’ils ont raison. Les gens qui vous parlent de la fameuse horloge biologique ? Et si vous vous débarrassiez d’eux ? Ça peut paraître radical, mais l’heure est venue de connaître vos priorités et de soigner vos fréquentations. Vous valez mieux que ce que vous croyez. En diminuant vos relations “remparts” ou factices, vous ferez davantage de place aux rapports plus porteurs et plus constructifs. Bref, fermez des portes et rouvrez-en d’autres. La vie est un courant d’air, après tout.

Croyez en vous et en vos projets

Règle numéro 4 : sachez ce que vous voulez, soyez sûr/e de vous. Facile à dire ? À faire aussi ! Commencez par lister vos envies. Pas d’à peu près ici, on veut savoir exactement ce que vous voulez, donc ce que vous cherchez et qui en particulier. Le meilleur moyen de vaincre votre solitude, peu importe sa nature, c’est de croire en vous et en vos projets. Comment ça, vous n’avez pas de projets ? Relisez la règle numéro 2 de ce pas. Fini le charisme d’endive, place au charme ravageur et au sourire qui croque la vie à pleines dents. Oubliez que c’est impossible, faites-le.

santemagazine.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment