06252017Headline:

5 choses dont vous devez parler avant de vous marier. La n°2 est oubliée par la plupart des couples-decouvrez

En décidant de se marier, les couples sont généralement très amoureux et partent de l’intention de s’aimer et de se chérir jusqu’à ce que la mort les sépare. Il est vrai que certains couples réussissent à tenir cette promesse faite devant l’autel, mais d’autres y échouent et voient leur mariage s’écrouler sous leurs yeux.  En effet, malgré l’amour et l’entente sexuelle, un couple ne peut durer si les deux partenaires ont des visions de la vie tout à fait différentes. Pour éviter cela, voici donc 5 conversations à avoir absolument avec son partenaire, avant le mariage.

5 conversations à avoir avec son partenaire avant le mariage

1 – Les lignes à ne pas franchir

Une fois mariés, les époux doivent être à prêts à faire des concessions et à s’adapter à leur nouveau statut d’homme ou de femme mariés. Donc pour éviter les crises de jalousie et les disputes inutiles, autant parler ouvertement de ce qui est toléré et de ce qui ne l’est pas, pour construire sa vie commune sur de bonnes bases. Il ne s’agit surtout pas d’imposer des règles qui ne s’appliquent qu’à l’autre, mais bien de trouver des compromis à respecter mutuellement et sur plusieurs points : la relation avec les amis et collègues du sexe opposé, les voyages et sorties entre amis, les choses à ne jamais faire même pendant une dispute, etc.

2 – L’argent

Les soucis financiers sont parmi les principales sources de conflit voire de divorce au sein des couples. Il est donc important de connaître les capacités de gestion financière de votre partenaire avant le mariage, surtout si vous désirez mettre votre argent en commun et tout gérer ensemble. Un partenaire qui ne sait pas gérer un budget, qui s’endette trop, qui est accro au shopping ou qui n’arrive pas à faire des plans financiers pour le futur ne vous aidera pas à atteindre la stabilité financière dont vous rêvez pour votre future famille.

3 – La foi

La foi est l’une des bases qui régissent notre comportement en société et influence notre vision de la vie. Pour que deux personnes puissent vivre ensemble et mener une vie paisible, elles doivent partager la même foi, ou du moins, être capables de respecter et de comprendre celle de l’autre. Car, partager sa vie avec un partenaire qui critique ou tourne à la dérision les choses que vous considérez comme sacrées n’est pas la meilleure décision à prendre. Il n’y a donc pas de mal à poser à son/sa futur(e) époux (se) des questions sur sa religion, ses pratiques spirituelles, son point de vue par rapport à l’éducation spirituelle des enfants à venir, etc.

4 – La relation avec la (belle) famille

Conformément aux clichés, la relation avec la (belle) famille est souvent source de dispute. Quand l’un des deux partenaires est très proche de sa famille, veut passer le maximum de temps avec elle et lui demande conseil pour tout, tandis que l’autre souhaite garder un peu de distance afin de préserver son intimité et son indépendance, ceci ne manque pas de perturber leur relation. Il est donc vivement recommandé de parler clairement de vos attentes et de vos besoins par rapport à votre relation avec vos familles respectives. Ainsi, vous éviterez d’être submergés par la présence envahissante de celles-ci ou par votre besoin inassouvi d’être proches d’elles. Surtout, essayez de comprendre vos besoins mutuels et donnez-vous la chance de nouer des relations saines, chacun avec sa belle-famille respective.

5 – Les enfants

Les enfants sont les fruits de l’amour et leur naissance marque le début d’une nouvelle vie pour leurs parents, à condition bien sûr que ces derniers désirent les mettre au monde. Oui, toutes les personnes ne sont pas prêtes à avoir des enfants et assumer le contraire est une grosse erreur. Ainsi, avant de passer devant l’autel, le mieux serait de discuter avec votre futur(e) mari/femme s’il/elle veut avoir des enfants, combien, à quelle différence d’âge, des méthodes d’éducation à adopter, etc. Même s’il vous semble qu’il est trop tôt pour parler de ce sujet, vous ne voudriez certainement pas passer des années de vie conjugale parfaite, pour vous rendre compte qu’au final, vous ne pouvez pas continuer ensemble car votre partenaire est pour la punition physique des enfants tandis que pour vous c’est de la maltraitance, ou qu’il/elle ne veut pas du tout avoir des enfants alors que vous mourrez d’envie de devenir papa/maman.

santeplusmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment