10172017Headline:

Affaire une animatrice dans un scandale sexuel avec un jeune guinéen de 21 ans: le verdict est tombé

femme-tele-animatrice

L’affaire Penda Guissé du nom de la célèbre animatrice sénégalaise de Sen TV impliquée dans un scandale sexuel a connu son dénouement ce mardi 11 octobre 2016, avec la condamnation à deux ans de prison ferme du jeune guinéen, en plus d’une amende de 500 000 francs cfa qu’il devra payer à sa sortie.

Amadou Diallo, jeune guinéen de 21 ans, accusé par la célèbre animatrice de Sen TV, Penda Guissé alias Yama de l’avoir violée, jugé au tribunal des flagrants délits de Dakar, a été condamné ce mardi 11 octobre 2016, à deux ans de prison ferme et une amende de 500 000 francs.

On se souvient que dans son réquisitoire, le mardi 4 octobre dernier, le Procureur de la République avait demandé 5 ans de prison ferme contre le jeune guinéen, un récidiviste notoire condamné auparavant pour des faits similaires.

Ce jour-là, l’animatrice et son présumé violeur avaient été auditionnés.

C’est Penda Guissé alias Yama qui a été la première à prendre la parole : «A l’aide d’un couteau, il m’a menacé d’enlever mon pantalon et si je n’obéissais pas il allait me tuer. C’est là que j’ai compris que j’avais en face de moi un agresseur et j’ai obéi mais tout en faisant des calculs dans ma tête afin de m’en sortir. Là, il a commencé à frotter son sexe sur mes fesses en essayant de me pénétrer. Par la suite j’ai commencé à résister et nous sommes tombés dans le lit et finalement j’ai pu reprendre le couteau et me libérer, avant de crier au secours ».

Quant au jeune guinéen, il avait rejeté tout en bloc et dit sa part de vérité :«Yama m’a remis un préservatif mais comme je n’étais pas en érection, elle m’a tripoté le sexe avec sa main avant de m’inviter dans son lit. C’est après qu’on a fait l’amour et qu’elle a découvert qu’en réalité l’enveloppe ne contenait pas d’argent mais des papiers blancs que j’avais mis en coupure. Et c’est là qu’elle a commencé à crier au violeur. Elle était consentante, la seule chose qu’elle peut me reprocher aujourd’hui c’est de l’avoir lésée ».

Adolphe Angoua

Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment