12112016Headline:

Comment vivre seule ? J’ai 39 ans la solitude me tue….

fille jolie

Stéphie,

J’ai 39 ans. Divorcée depuis trois ans, je vis seule. En fait, je suis célibataire, même si je reconnais avoir eu quelques relations ici et là depuis à ma rupture avec mon mari. Ce dernier m’a quittée pour une autre avec laquelle il a eu deux enfants.

Nous en avons eu un seul qui a six ans et qui vit avec lui. Depuis quelques mois, j’ai décidé de ne plus me faire tripoter par les hommes qui ne viennent vers moi que pour avoir du plaisir ou cherchent à s’imposer dans ma vie pour profiter de mon bien-être (je suis à l’aise financièrement). Je me sens libre, mais en même temps je commence à avoir peur d’être une femme seule. De ne pas avoir un homme à moi qui me respecte et m’aime. Voilà, je voulais juste me confier et avoir au besoin de quelques conseils de ta part, Stéphie, mais aussi des lectrices qui vivent la même situation.

Anonymat

Chère lectrice,

Ce n’est pas facile de vivre sans attache amoureuse, car quoiqu’on dise, une femme est faite pour un homme et vice versa. Vivre, être avec un homme est un élément essentiel pour l’épanouissement d’un être humain même si cela n’est pas obligatoire. Mais, ce n’est pas le seul élément pour connaître le bonheur qui est comme une maison , elle est constituée de plusieurs pièces. Il y a d’autres voies. En fait, l’un des secrets du bonheur est de vivre l’instant présent de tout son cœur, de toute son âme, de profiter des possibilités qu’on a pour agrémenter au mieux son quotidien sans se poser de question. Vous êtes à l’aise financièrement, vous avez un chose que certaines personnes qui vivent en couple recherchent ardemment ! Vivez ce passage à vide comme une étape importante qui vous permettra de faire le point et de prendre du recul et de repartir de bon pied. Occupez-vous de vous! Il y a des bons côtés dans la solitude, vous savez, mais le truc, c’est de ne pas en abuser. Sortez de chez vous, cela vous permettra de faire des rencontres qui seront peut-être décisives…ne vous jetez plus sur le premier venu sous prétexte qu’il vous sortira de la solitude. Non ! Faites des hommes vos amis et ensuite de tout ce lot, il y en a un qui sortira.Observez les gens, sondez- les, prenez votre temps. Vous pensez qu’à 39 ans, il faut faire vite pour résoudre ce problème de garçon et c’est une erreur. Allez doucement et les hommes vous suivront mieux.

Stéphie Joyce

topvisages

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment