09212020Headline:

Côte d’Ivoire : Incroyable des jeunes filles et garçons qui couchent avec des animaux.Voici Les communes concernées

chien-berger-allemand
Il y a quelques années, une affaire a défrayé la chronique à Dimbokro. Une jeune femme qui fréquentait régulièrement le quartier Japonais est tombée enceinte et après une échographie, il s'est trouvé qu'elle portait un bébé mi-homme, mi-chien.

Quelques semaines après, cette dernière est décédée. Et après les enquêtes de la police, il s’est avéré que cette dernière qui faisait envie à ses amies pour le luxe dans lequel elle vivait, allait se prostituer dans ce quartier et le fait le plus frappant, c’est qu’elle le faisait avec des chiens. Ce fait divers avait ameuté en son temps toute la nation ivoirienne.

Quelques années après, un couple que les voisins soupçonnaient de faire venir des jeunes filles dans leur immense demeure sise à Vridi-cité pour faire l’amour avec leurs chiens a été obligé de déménager nuitamment pour fuir le courroux de la population. L’année dernière seulement, aux Etats-unis, une américaine de 20 ans a été emprisonnée pour avoir eu des rapports sexuels avec deux chiens de sa famille. Une belle relation amoureuse qui durait depuis les 13 ans de la jeune fille. Entre fellations faites aux chiens, cunnilingus reçus et pénétrations vaginale pratiquées avec brio par les deux bêtes, la jeune fille prenait et donnait du plaisir. Les policiers ont été alertés par le petit copain de Britanny, visiblement jaloux, qui a dénoncé sa concubine quand elle lui a montré des photos zoophiles et avoué son penchant pour les canidés et son fantasme pour l’inceste.

L’année dernière encore, un écrivain a livré le témoignage sur des jeunes ghanéennes qui se prostituaient en Allemagne. L’une d’entre elles est mortes des suites de rapports avec un chien. ‘‘Elle était prostituée et faisait partie d’un trafic, comme toutes les autres. On l’a piégée. C’est un monsieur qui est allé la chercher en Afrique pour l’épouser, et il l’a mise sur le trottoir. Un jour, un homme riche de Saint-Tropez l’a choisie sur photo et l’a prise pour qu’elle vienne passer un week-end de plaisir avec lui. En fait, ce grand chef d’entreprise l’a louée pour qu’elle couche avec son chien, pour l’anniversaire de l’animal, et ce n’est que sur place qu’elle l’a compris. Donc quand elle est arrivée, elle a été violée pendant deux jours par le chien, y compris par le monsieur lui-même, pendant ce temps, son épouse prenait des photos. Quand elle est repartie, elle n’a pas supporté ce qu’elle a subit, puisque chez eux, au Ghana, c’est une malédiction de coucher avec des animaux. Elle est venue me voir, et j’ai alerté les autres Ong pour voir ce qu’on pouvait faire. Mais elle était persuadée que son défunt grand-père l’avait vue en train de faire l’amour avec le chien et qu’elle était damnée. Elle s’est donnée la mort en s’injectant une triple dose de cocaïne” a t-il écrit.

Alors que l’on croit que ces histoires sont des faits insolites, un réseau s’est discrètement créer dans la capitale ivoirienne. Il s’agit dans un premier temps de faire croire aux jeunes filles ou garçons qu’ils entendent les mettre en contact avec des hommes ou femmes friqués. Ces derniers acceptent donc sans grand problèmes. Et les premiers moments, les choses se passent bien et ils s’en sortent avec des sommes faramineuses. Ce qui les poussent à revenir. C’est seulement au bout de plusieurs rencontrent que les ”victimes” découvrent la réalité. ”J’ai été mise en contact avec un couple blanc à Biétry. Tout se passait bien car dans nos premières rencontres, c’est avec le monsieur que je couchais, en présence de sa femme qui se masturbait de son côté en nous voyant faire l’amour. Quelques semaines plus tard, elle s’est jointe à nous et nous faisions l’amour à trois. Cela ne me dérangeait pas car ils me donnaient beaucoup d’argent et personne dans mon entourage ne savait comment je faisais pour avoir tout cet argent. Mes parents étant pauvres, c’est pratiquement moi qui subvenais aux besoins de la famille et qui scolarisai mes trois frères et sœurs. Un soir, lorsque je me suis présentée à notre rendez-vous, j’ai été bien reçu par le couple qui m’a même offert un verre de jus de fruits que j’ai bu sans me poser de question. Par la suite, je ne sais pas ce qui s’est passée. Mais lorsque je suis revenue à moi-même, j’ai vu le chien du couple étendu juste à mes côtés, dans une posture bizarre. Lorsque je me suis rendue dans la douche pour me nettoyer, j’ai compris que quelque chose s’était passé. En fait, ils m’avaient drogué et ont permis à leur chien de coucher avec moi. J’ai eu la plus grande honte de ma vie et jamais je ne pourrai imaginer la scène. Je me sens la femme la plus souillée de la terre. Je suis allée à l’hôpital pour faire des analyses gynécologiques. Je n’ai rien de grave mais mon âme est souillée. Je suis retournée voir le couple et je les ai menacer de porter plainte contre eux. Ils m’ont proposer deux millions pour me taire. Je n’ai eu le courage, ni de prendre cette somme, encore moins de me rendre dans un commissariat pour les dénoncer. Je garde cette histoire pour moi seule”, nous a confié Caroline, une jeune femme que nous avons rencontré à Marcory.

C’est la mort dans l’âme qu’elle nous a relaté son histoire. Dans la même veine, un informateur nous a confié qu’un réseau pareil existe à la Riviéra-Palmeraie. Le proxénètes sont des hommes ou femmes que l’on ne peut même pas soupçonner. ”Lorsqu’ils vous abordent, au départ, ils ne disent pas leurs vraies intentions. C’est seulement plus tard lorsque vous êtes lancées dans la relation qu’ils dévoilent leurs vrais visages. Certains de nos amis qui ont accepté cette lugubre collaboration sont mortes des suites de ces pratiques. D’autres en sont encore malades. Mais elles préfèrent ne pas en parler” a fait savoir Stéphanie qui réside à Cocody-Angré et qui a été marquée par l’histoire d’une de ses amies. Pour elle, ce qui est écœurant, c’est que ce ne sont plus uniquement des jeunes filles qui sont concernées par ces pratiques. Des jeunes garçons aussi sont rentrés dans la danse. ”Pour des miettes, ils acceptent de se faire sodomiser par des chiens” ajoute t-elle.

Pendant que dans nos pays africains, ces actes sont répréhensibles, certaines pays d’Europe eux, les cautionnent. C’est le cas du Danemark qui est devenu aujourd’hui la capitale du tourisme sexuel zoophile. Au point où les autorités sont en passe de voter une loi en faveur de cette pratique. Tout comme l’homosexualité qui gagne de plus en plus du terrain dans le monde, la zoophilie, est entrain de rentrer dans les mœurs de certaines communautés.

Solange ARALAMON

Star Magazine

Comments

comments

What Next?

Related Articles