03312017Headline:

Côte-d’Ivoire : Voici comment un homme a piégé sa femme et son amant dans un l’hôtel

femme-enceinte-flagrant-delit-adultere1

Dans un hôtel de la place, dans la nuit du vendredi 17 avril dernier, les noctambules ont assisté à une scène de pugilat. En effet, depuis quelques temps, A.M a remarqué un changement radical dans le l’attitude de sa concubine. Dans le coin où le couple habite, beaucoup de histoires se racontent sur sa femme.

C’est ainsi que A.M va s’informer auprès des jeunes de son quartier pour en avoir le cœur net. Ceux-ci ne vont pas passer par quatre chemins pour lui rapporter les infidélités de sa femme. Le sieur A.M décide alors de recruter un jeune du quartier surnommé Ben pour espionner sa compagne. Ben active son réseau d’informateurs en vue de prendre la femme infidèle la main dans le sac. Ce ne sera pas difficile pour lui de repérer le lieu de rendez-vous de la femme de A.M avec son amant. Le jeudi 16 avril, le mari **** feint de faire un voyage pour une mission professionnelle à l’intérieur du pays. Une occasion en or pour sa femme qui invite son amant à une partie de jambes en l’air dans un hôtel de la commune d’Abobo. Une fois à l’hôtel, les tourtereaux ne sachant qu’ils sont suivis vont occuper la chambre numéro 17. L’amant décide donc d’aller commander le repas du soir, certainement pour reprendre des forces, après une torride partie de jambes en l’air. Ben en profite pour contacter par téléphone A.M à qui il donne les détails sur le lieu de rendez-vous des amants. A.M ne mettra pas de temps à se rendre sur les lieux pour constater les dégâts. Lorsqu’il frappa à la porte, dame A.M qui avait noué une serviette autour de la poitrine a ouvert, croyant certainement avoir affaire au gestionnaire de l’hôtel. C’est en ce moment qu’elle reçoit une gifle proportionnelle à la colère de son mari fou de rage. Il s’ensuit une véritable bagarre qui sera vite séparée par des badauds. Finalement A.M, sa femme et l’amant ont été conduits au poste de police par les forces de l’ordre alertées pour mieux s’expliquer.

afrikmag

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment