01182017Headline:

Côte d’Ivoire:Insane! Il enceinte sa sœur de 13 ans

viol fille

Une histoire au dessus de l’entendement humain vient de se produire à Aïnou, une localité située à environ 50 km de Bouaké. Koba, Un jeune homme âgé de 26 ans s’est révélé comme l’auteur de la grossesse de sa sœur de 13 ans.

A la suite d’un interrogatoire, la fille a levé le voile sur la relation incestueuse qu’elle entretenait avec son demi-frère.

Pour Koba, sa soeur était bel et bien consentante. « Elle me retrouvait volontairement dans ma chambre. Elle venait quand elle manifestait le désir de faire l’amour. Elle portait quelquefois des tenus trop sexy pour me provoquer ».

Il aurait couché avec sa sœur pour la première fois en novembre 2014, « je lui ai proposé de coucher avec elle, et elle a accepté » a précisé Koba. Et comme pour se soulager la conscience, il ajoute : « depuis lors, elle me rend visite dans ma chambre sans aucune contrainte ».

Le jeune homme dispensait des cours de renforcement à sa petite sœur qui préparait son CEPE. Koba profitait chaque fois de l’absence des membres de la famille pour abuser de la petite réputée studieuse.

«Elle passait la majeure partie de son temps à dormir et vomissait beaucoup. Au vu de ces signes, j’ai commencé à m’inquiéter sur son état de santé», selon la mère de la petite.

Cette dernière a été donc conduite à l’hôpital afin de suivre des analyses médicales. Les examens cliniques ont alors indiqué qu’elle portait une grossesse de 6 semaines

Selon les déclarations de la petite, elle a été victime de viol. « Il profitait de l’absence de mon père parti au champ pour les travaux champêtres pour m’entraîner dans la chambre à coucher de ma mère et me violer. Il m’avait menacée de représailles en cas de dénonciation », a précisé la fillette avant de clamer : « c’est Koba qui m’a engrossé ».

Selon les us et coutumes de la communauté de cette localité, les deux ”tourtereaux” devraient être bannis du village. Mais un règlement à l’amiable a été trouvé après des plusieurs jours de négociation.

Les garants de la tradition ont donc réclamé du bétail, des volailles et des casiers de vins en offrandes aux ancêtres. car pour eux, c’est le seul moyen de demander pardon s’ils ne veulent pas être bannis pour cet acte.

autre source

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment