05302017Headline:

Coucher avec quelqu’un qu’on déteste: ce que ça cache vraiment!

femme-noire

Il vous agace, vous horripile, vous hérisse les poils et pourtant, régulièrement, vous vous retrouvez dans son lit. Vous avez beau le détester, la chimie entre deux personnes ne s’explique pas. Le Medical Daily s’intéresse à la question du “sexe haineux”. Coucher avec quelqu’un qu’on ne supporte pas, qu’est-ce que ça cache? Voici quelques pistes de réflexion.

L’attirance physique joue un rôle important dans cette relation bizarre. Les stimuli visuels influencent fortement notre sexualité et d’un point de vue biologique, il se passe des choses très précises dans votre esprit quand vous voyez quelqu’un qui vous attire physiquement. Les substances chimiques qui se libèrent altèrent quelque peu votre état mental et vous poussent à réagir autrement qu’en temps normal. Selon The Journal of Neuroscience, le cortex préfrontal, celui qui gère notre prise de décision, s’active quand on voit quelqu’un qu’on trouve beau. Si c’est la biologique qui parle, alors…

Avril Masini, experte en relations amoureuses, rappelle que le sexe enragé est simplement une façon d’exprimer des sentiments. “La haine, la tristesse, la frustration, la joie ou l’amour: avoir des relations sexuelles est un moyen de se connecter à l’autre et d’exprimer ces sentiments.” Ça vaut aussi quand on couche avec quelqu’un qu’on ne supporte pas.

Cela cache peut-être un passé refoulé. Selon le psy américain Fran Walfish, tout vient de l’enfance. Une femme qui a eu un père narcissique, peu présent, perpétuellement préoccupé par sa carrière, va trouver normal d’attendre peu d’un homme. “Elle sera attirée par des hommes qui lui donnent des miettes d’attention”, analyse-t-il. Ça marche aussi dans l’autre sens.

Le sexe haineux est également affaire de fantasme. Claques sur les fesses et cheveux tirés sont au programme. Voilà qui pimente des ébats dits “classiques”. On fait monter l’adrénaline et on repousse nos limites. On se sent, selon les psychologues, “décomplexés” et “vivants”. “Pour certains, le sexe haineux remplace les sentiments de colère et de vulnérabilité qui sont difficiles et douloureux à gérer.”

Attention cependant, coucher avec quelqu’un qui nous agace ne doit pas être confondu avec de l’amour. Penser que cela signifie autre chose que ce que c’est en réalité n’est pas sain. Cela ne mène qu’à la déception et à la déprime

7sur 7

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment