03262017Headline:

Divorce en pleine lune de miel -ce qui s,est passé

femme-noire

Un mariage, ça se prépare. Les partenaires doivent se connaître sur tous les plans avant de se passer la corde au cou. Cela, pour éviter les surprises désagréables. Le couple Hermann- Cécile a-t-il respecté ces principes sacro-saints avant de sauter les pieds joints dans la vie à deux ? Pas évident. Ils se sont connus à Dimbokro.

 

A cette époque, Cécile la vingtaine, a déjà un enfant d’une première relation. Pourquoi le père de son enfant ne l’a pas gardée ? Mystère. Servante chez un officier de police, Cécile fait bien son travail. Elle est régulièrement payée. Même si le salaire ne vaut pas le smig, elle semble se débrouiller avec.

 

Hermann passe chaque week-end rendre visite à la belle Cécile, logée, nourrie et blanchie par son patron. Hermann a aussi déjà une fille avec sa première go. Décris comme un garçon à la beauté d’un dieu grec, il tombe les femmes comme pas possible. La main facile, il couvre ses conquêtes de cadeaux.

 

Très vite après sa rupture avec la mère de son enfant Emilienne, il courtise Cécile. La jeune dame le fait poireauter un bon moment avant de lui offrir son cœur. Un mois après leur rencontre, il lui parle de ma- riage, estimant avoir rencontré sa moitié.

 

Cécile qui n’attendait que ça, accepte. Mais pour parfaire la préparation du mariage, Hermann vient se chercher à Abidjan. Son oncle lui achète un taxi compteur qu’il doit conduire pour lui. Il travaille bien et au bout de six mois, c’est le mariage civil et religieux.

 

Les festivités se déroulent à Dimbokro, et la mariée est transportée jusque dans la capitale économique, Abidjan. Elle dépose ses bagages chez son mari à Anoumabo. La première semaine est censée être la lune de miel. Mais au bout de trois nuits, Hermann constate que sa kongnon mousso (nouvelle mariée) fait une forte fièvre.

 

Pour lui, c’est un méchant paludisme qui s’est invité à la fête. En bon époux, il conduit sa femme dans un cen- tre de santé. Elle est consultée. Le diagnostic du médecin est sans appel. “Cécile est enceinte d’un mois et demi”, déclare le méde

 

cin. Chose qu’elle nie. Mais le test de grossesse qui s’ensuit est positif. La honte est versée sur elle comme on dit. “Tu as profité de mon absence pour te faire engrosser par un autre ?“, demande le mari cocu, très en colère.

 

Cécile fond en larmes, se met à genoux et demande pardon. Hermann, refuse ses excuses. Il rentre chez lui, convoque une réunion de fa- mille et decide de divorcer d’avec sa femme. La nouvelle fait l’effet d’un électrochoc. L’humilia- tion est à son paroxysme dans les deux familles, particulièrement celle de la femme.

 

Certains soufflent à l’oreille de la mariée qu’elle se fasse avorter. Information qui tombe dans l’oreille de Hermann. Celui-ci précipite les choses. Les parents des deux familles se concertent, mais ne tombent pas d’accord.

 

Ceux de Hermann, ne veulent plus de ce mariage. L’autre camp estime que c’est une erreur de jeunesse qui peut être pardonnée. En vain. Pour l’instant, Hermann a renvoyé sa femme à Dimbokro. Aux dernières nouvelles, il projetterait de se marier d’ici fin 2015 avec une autre.

 

Allo Police

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment