10212017Headline:

France/Une nouvelle forme de prostitution en pleine expansion…ce qu’elles font…

Désormais, les prostituées ne se donnent plus la peine de rester sur les trottoirs dans l’attente des clients. A en croire nos confrères de La voix du Nord, les travailleuses du s*xe quittent les trottoirs et s’installent sur internet. C’est à travers les sites pour petites annonces qu’elles dénichent leurs clients. La preuve qui atteste que c’est le nouvel mode opératoire des prostituées, c’est qu’on constate que l’avenue du Peuple-Belge, dans le Vieux-Lille est en train de perdre son appellation de « secteur prostitutionnel lillois ». Les filles en majorité originaire d’Afrique et d’Europe de l’Est préfèrent rencontrer leur client à la suite d’un entretien sur internet ou à travers le téléphone.

Les filles qui étaient d’ordinaire si nombreuses à toutes les  heures ont considérablement déserté les trottoirs. Mardi dernier vers 16h, les étudiants et les retraités patientaient sous une aubette. L’un d’eux s’est écrié: « où sont passées les prostituées installées ici quasi en permanence ? ». Un vieillard a répondu : « Ah, oui, c’est vrai, observe un passant. On ne sait pas. Là, ce n’est pas la bonne heure. Peut-être le soir… ».

Mais curieusement la veille, nos confrères de La Voix du nord avaient fait le même constat : plus de prostituées sous l’aubette. Par le passé, il était possible de croiser plusieurs dizaines en même temps…

« Globalement, depuis quelques mois, on observe beaucoup moins de filles sur les trottoirs », confirme un policier. Et on les retrouve sur les sites Internet de petites annonces, qui explosent.

Il est clair que les travailleuses du s*xe seraient en train de partir. Mais celles qui sont originaires d’Afrique et d’Europe de l’Est sont présentes du côté de La Madeleine. « Mais globalement, depuis quelques mois, on observe beaucoup moins de filles sur les trottoirs », confirme un policier. Et on les retrouve sur les sites internet de petites annonces. Hier, à la rubrique « Escort » à Lille, Vivastreet proposait 83 offres de massages divers. « Les clients prennent rendez-vous par mail ou au téléphone, et les passes ont lieu à l’hôtel, ou à domicile », ajoute l’homme en tenue.

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment