05302017Headline:

Il a foutu mes bagages dehors,j’ai été humiliée…

femme pasteur

Chère Stéphie,

Cela fait trois ans que je suis avec mon chéri P. Une très belle histoire d’amour qui nous a finalement amenés à vivre ensemble sous le même toit. Cependant, il ne m’a pas encore épousée officiellement.

Il y a quelques mois, je me suis rendu compte que mon homme me trompait avec une autre femme. Et visiblement, il s’était entiché d’elle au point où il découchait. Ne supportant pas la situation, je reconnais qu’à un moment, je me suis montrée boudeuse, querelleuse au point où notre foyer était en proie à des palabres infinies. C’est donc au cours d’une de nos querelles que mon chéri a mis mes affaires à la porte en me disant : «Tu es fatiguée de moi ? Je te simplifie la tâche, retourne chez tes parents». Je pense qu’à ce moment-là, il avait vraiment besoin de vivre sa passion avec l’autre, il fallait donc qu’il se débarrasse de moi. Je suis donc rentrée en famille et j’y suis restée trois mois. J’y suis encore d’ailleurs. Mais, le problème, c’est que mon homme me supplie maintenant de revenir. Il m’appelle régulièrement, m’envoie des cadeaux, il est devenu celui que j’ai toujours aimé, en fait. Seulement, il veut que je dise à mes parents que je retourne chez lui sans chercher lui-même à les rencontrer. Il dit que cette affaire ne regarde que nous, qu’il ne voudrait pas se faire humilier par mes parents. Il voudrait donc que je retourne chez nous d’abord et on ensuite, on parlera aux parents. Est-ce une bonne idée ?

Liliane à Cocody

 

Liliane,

Non ! Ce n’est pas une bonne idée, alors là, pas du tout ! Cette affaire ne regarde que vous, je suis d’accord, mais si les parents n’étaient pas là pour t’accueillir, te soutenir, que serais-tu devenue ? La famille, c’est important et tu l’as constaté, alors, faut pas qu’il te raconte des balivernes, pour que tu retournes comme ça dans le foyer, sans garantie. S’il te chasse encore demain, tu fais comment ? Tu as été humiliée quand il a mis tes affaires dehors, alors c’est à son tour d’être humilié. Je ne dis pas que tu dois te venger, hein, mais c’est dans l’ordre des choses. Quand on plante des grains de tomate, on doit s’attendre à récolter des tomates, pas des ignames. Les disputes, les incompréhensions, les ruptures, les retrouvailles, sont des choses qui arrivent quand on vit en couple. Tu aimes ton chéri, s’il y a possibilité de réconciliation, je ne te dirai pas de fouler ça aux pieds. Mais, il faut que les choses se passent selon les règles de la bienséance. Et tu n’avais même pas besoin de m’écrire pour ça. C’est lui qui t’a foutue dehors. S’il te veut encore, c’est à lui d’aller te trouver chez tes parents pour demander officiellement ton retour dans sa maison. C’est la condition première ! Ensuite, qu’il te laisse décider du jour de ton retour. Ce n’est pas parce qu’il est revenu que tu vas sauter illico dans ses bras. Il faut qu’il transpire à nouveau pour t’avoir afin qu’il sache que tu n’es pas une balle perdue qu’on ramasse n’importe comment. Et le jour de ton retour, c’est à lui de soulever tes bagages (tu ne touches rien), pour les mettre dans sa voiture et de les déposer là où il les a pris, c’est-à-dire dans sa maison.

Tu as compris ? Si tu laisses ce type-là avoir tout de toi, aussi facilement, la prochaine fois, c’est sous ton nez qu’il viendra avec femme. Ça, tu peux me croire.

Stéphie Joyce

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment