07052020Headline:

Il est très heureux de revoir sa camarade qui voulait le mettre en prison

Par Moments, les parents, prenants des décisions à notre place, on se trouve alors dans l’impossibilité de contester, parce que pensant à l’avenir.
Je m’explique :

Mon témoignage
L’année académique 2017-2018 a été pour moi, une année de dures épreuves. Alors que je devais passer un examen qui rendrait compte de ce que j’ai appris, je me retrouve confronter à une situation délicate à moins de d’un mois de celui-ci (l’examen).
Un lundi, après exécution de la tâche qui m’avait été confiée par le Professeur Tuteur, j’allais rendre le poste (ordinateur) de l’une de mes Camarades du groupe formé à l’Ecole pour la réalisation d’un projet confié par le Ministère de Tutelle. Sur, le Chemin du domicile de ma dite Camarade, je me fais voler l’appareil au carrefour Zone de Yopougon alors que je m’y attendais pas.
Comment faire? Comment dire à ma voisine (ma camarade) que son ordinateur n’est plus à ma Possession? SI je lui dis qu’est ce qui va se passer? Ici, pas question de faire une invention du moment où je suis Chrétien, et l’ordinateur n’est plus avec moi.
Dans quelle galère je m’étais mis? Paniqué, Je ne pensais plus à moi à présent mais à ce qui allait m’arriver dans les minutes qui suivent.
J’ai, quelques minutes plus tard, appelé mon Père spirituel, après m’avoir correctement crucifié au téléphone, il m’a recommandé de raconter les faits tels qu’ils se sont déroulés. Une chaleur immense m’envahit, je commençais à prier au plus profond de moi, je prends mon courage à deux mains, je me rends Chez Liliana, absente à la maison, elle finit par rentrer plus tard. Au courant, elle n’en croyait pas une seconde de ce qui s’était réellement passé. La situation prenait une allure assez ascendante en émotions (la peur, les tons élevés entre parents.. .) j’ai réalisé une fois de plus que je venais de pousser mes parents à épouser de force une situation au-delà de leurs forces physiques et financières.
Il était à présent question de restituer l’appareil ou je faisais la Prison. Quel Malheur? Où vais-je enlever plus de 500.000f CFA en moins de deux semaines et les remettre? Où vais-je enlever ordinateur identique pour lui remettre? Dépassé par l’affaire, je pouvais que demander à omniscient, et l’omnipotent, l’Éternel des armées, de me venir au secours. Les dates de la composition approchaient à grand pas, pendant que nos amis passaient leurs temps à Etudier ma camarade et moi réglions cette grosse affaire dont le fardeau je portais. L’examen était à présent dans deux semaines. Mais j’ai su lui dire, malgré ses menaces, que je ne ferais pas cette prison qu’ils souhaitaient tant et que nous irons tous les deux composer et réussir cet examen.
Dieu, M’aimant a permis que l’affaire prenne de l’ampleur, il a commencé à toucher les cœurs des frères, des parents dans l’Eglise. Les Parents de ma dite camarde, par le biais de la puissance de Dieu et de son amour pour ma modeste personne, notre Professeur principal(PP) avaient maintenant a éternué la charge. L’affaire était cependant connu de la police et entre les mains de la police. Parce que le délai de la restitution avait été donné par le commissariat de police. Il était maintenant question d’acheter un ordinateur quelconque mais de la même capacité que le disparu.

Dieu était fidèle, une somme d’argent à la hauteur d’un appareil ayant la même caractéristique que le disparu a été réunie.

Je veux marquer un arrêt sur ce point et remercier du plus profond de mon cœur, toutes ces personnes, qui de loin ou de prêt m’ont soutenus dans ces moments d’épreuves, Puisse Dieu vous bénir abondamment, (il ne sera pas séant de citer des noms). Où que vous soyez, quoi que vous fassiez, puisse Dieu vous récompenser au-delà de vos attentes. Au nom Puissant de notre Seigneur et sauveur Jésus Christ. Amen.

Quelques temps plus tard, le Gouvernement décide de prolonger la date de l’examen à un Mois. Waouh ! Quelle grâce du Seigneur! En un Mois, je passé en révision tous ce qu’on a appris à l’école. La date arrive en fin, comme Gédéon sur le chemin du combat contre les Philistins, je partais avec la force que j’avais.
Gloire à Dieu, tout se passe bien, le résultat est positif pour nous deux.
Elle prend le soin de m’appeler et me demander ce qu’il en était de mon résultat. Sans rien garder de méchant, je lui réponds par l’affirmatif.
Quelques temps plus tard, j’ai senti le besoin de l’appeler en vue de savoir si elle avait eu un stage. Sans hésiter, elle me répond comme cela se faisait en classe avant l’incident. Je rappelle qu’avant celui-ci, en classe, pratiquement toute la classe parlait de notre rapport d’amitié.
J’ai par la suite compris que c’est peut être les parents qui la poussaient à hausser le ton contre moi. Bon rien n’est sûr; l’essentiel, je suis arrivé à lui pardonner et ne rien garder contre elle. Je crois aussi qu’elle également.

Un an plus tard, c’est à dire Mardi 11 décembre nous nous rencontrons et avec d’autres camarades de classe, surpris et content à la fois de les revoir, y compris elle, je n’ai point manqué de prendre une photo avec eux en vue d’immortaliser ce moment.

Ce que j’ai retenu de cette année académique est que :

Il faut dépendre de Dieu
-Eviter de garder avec soit ce qui n’est pas de notre propriété

Garder un bon témoignage de soit dans la Maison de Christ car Paul a dit ” S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.”

Ne jamais garder rancune,

Avoir la foi et la manifester par les actes concrets,

se confier et confier son sort à l’Éternel,

Faire de l’Éternel nos délices.

Rendre Gloire à Dieu en toutes circonstance

Une fois de Plus Grand merci à tous.
Et toute la GLOIRE à L’ÉTERNEL le DIEU VIVANT.

Franchement, je béni le Seigneur Jésus pour ce qu’il a été, ce qu’il est et pour ce qu’il sera pour nous.

Abidjantv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles