01172017Headline:

Je suis dans ma cellule avec un grand dégoût pour la femme/ Les raisons

homme

Je suis un homme d’une quarantaine d’années. Homme d’affaire et politicien dans mon pays, je me suis marié avec une femme de mon pays mais naturalisé belge. Elle était divorcée de son premier mariage. Elle avait une fille et moi un fils avant notre mariage.

Nous avons fait le mariage coutumier, civil et religieux et cela m’a valu une facture très élevé allant au delà de 10 000 $. Vraiment, j’ai tout donné. J’ai mis mon foyer dans un standing de la bourgeoisie, en plus j’ai pris en charge ma belle famille jusqu’à envoyé des neveux de mon épouse dans des grandes universités au pays et à l’étranger, j’ai donné des financements aux membres de ma belle famille pour leur épanouissement.

Tout semble bien marcher, cependant ma femme ne pouvait pas mettre au monde. Elle avait des myomes dans la matrice, juste l’endroit ou s’accroche le fœtus. Pendant des années de traitements médicaux il n’y avait toujours pas d’enfant. Nous avons alors décidé qu’elle puisse subir une opération chirurgicale. Nous sommes donc allés dans une grande formation hospitalière. Elle a été opéré moyennant 15 000 $ et après 4 jours sa situation était devenue très graves et elle risquait de mourir, pendant ce moment moi, son garde malade j’étais toujours la sans bouger en subissant des insultes de tout genre de ma belle famille.

On me qualifiait de sorcier et que mon argent a des sources mystiques qui veut sacrifier mon épouse. Alors j’ai pris la résolution de la transférer en Europe. Vu la gravité de sa santé, les médecins n’étaient pas d’accord pour le transfert. Ils ont dit que le temps de préparer les visas et autres documents ma femme ne pourra plus tenir. C’est alors qu’ils ont proposé une deuxième opération cette fois-ci au laser et pour cela j’ai payé plus de 35 000 $.

Il faut vous préciser que la première opération les docteurs ont enlevé plus de 25 myomes dans l’utérus de ma femme. Après la deuxième opération nous avons passé 2 mois à l’hôpital après notre sortie de l’hôpital nous sommes rentrées dans notre résidence vivre calmement avec nos 2 enfants en attendant qu’elle puisse concevoir. Hélas mes adversaires politiques me considérant comment un témoin gênant ils ont monté un grand complot contre moi. J’ai été arrêté. J’ai tout fais pour garder le contact avec ma femme.

Juste après 9 mois ma femme a coupé contact avec moi. Elle a abandonné mon fils et elle a fait son voyage pour l’Europe. Là-bas, elle s’est mariée encore et mis au monde avec son nouveau mari. Et moi jusqu’aujourd’hui le pouvoir dictatoriale me retient encore. Sa fille qui est une fille bien et qui m’a toujours aimé, plus que son père biologique en souffre sérieusement, elle m’a toujours dit qu’en dehors de moi elle n’a jamais eu un papa elle me conseils en disant que j’oublie le passé dont sa mère. Elle n’est toujours pas en bon terme avec sa mère et ma belle famille a confisqué mes biens, investit dans leur village natale, mes industries et autres.

Je suis dans ma cellule avec un grand dégoût pour la femme. Est-ce que j’aurais encore confiance en une femme? Est-ce que je peux encore trouver une personne a qui donner mon amour? Le temps passe, la haine contre la femme grandi en moi chaque jour. Qu’est ce que je peux faire car je suis un grand responsable dans ma famille et dans la société je suis dans l’obligation de me remarier mais avec qui? Comment savoir qu’elle est la meilleure personne pour moi? Merci de m’aidé, j’ai besoin plus de conseils.

Source : Femme d’Afrique

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment