08222017Headline:

Les 6 positions sexuelles que les femmes n’aiment pas du tout!

Au début d’une relation, faire l’amour est une expérience passionnée et torride qui laisse les deux partenaires épuisés de plaisir et de jouissance. Mais au fur et à mesure que le temps passe, les choses se calment et deviennent un peu moins hot. D’ailleurs, pour pimenter leur vie sexuelle et combattre la monotonie, plusieurs couples s’inspirent du Kamasutra pour essayer de nouvelles positions et ainsi faire de leurs ébats une éternelle découverte. Cependant, les positions sexuelles ne sont pas toujours faciles à appliquer et aussi excitantes qu’elles ont en l’air. En voici 6 que les femmes apprécient le moins.
En matière de sexualité féminine, il ne faut pas se fier aux rumeurs et autres clichés qui veulent que les femmes aient toujours un prétexte tout prêt pour échapper au sexe. En réalité, les femmes aiment autant faire l’amour que les hommes, à condition que leurs partenaires sachent s’y prendre avec elles et arrêtent de vouloir à tout prix reprendre les scènes des vidéos pornos.

Ainsi, pour faire de vos ébats un moment de plaisir partagé, voici les positions sexuelles que les femmes n’aiment pas et qu’il vaudrait mieux ne pas leur demander.

6 positions sexuelles les moins appréciées par les femmes
La position du 69
C’est vrai que cette position paraît tellement alléchante sur l’écran, mais elle n’est pas aussi excitante en réalité. Le sexe oral doit se faire dans une position confortable qui permet de savourer chaque caresse du partenaire. Cependant, tenir en équilibre, absorber les sensations prodiguées par l’autre tout en se concentrant sur la tâche en main – plutôt en bouche – est juste too much. Pour ne pas perdre un gramme de plaisir, il suffit de le faire à tour de rôle !

Les positions debout
Même si l’homme est assez bien bâti pour soutenir le poids de sa partenaire tout en maintenant son érection, celle-ci aura des difficultés à se laisser aller pour atteindre l’orgasme alors qu’elle fait face à ses éternelles inquiétudes à propos de son poids et qu’elle se demande si son homme n’est pas fatigué de la porter. De plus, les positions debout ne permettent pas de stimuler les points érogènes de la partie intime féminine, ce qui n’est pas du tout pratique pour la faire monter au 7ème ciel.

Sous la douche
À le voir dans des scènes de cinéma, on croirait que faire l’amour sous la douche est ce qu’il y a de meilleur. Mais quand on en vient à la pratique, ce n’est pas vraiment le cas, du moins pour certaines femmes. Espace confiné, sol glissant, pas de support, inconvénients de la position debout… ce n’est tout simplement pas pratique. Sans oublier, bien sûr, l’eau ruisselante qui élimine la lubrification vaginale naturelle, rendant la pénétration difficile voire douloureuse.

Une variante de la levrette
Allongée sur le ventre avec les jambes soulevées au niveau du bassin du partenaire, cette position est certes acrobatique mais pas très excitante, surtout pour la femme. Écrasée sur le matelas (ou autre surface) par son propre poids, sans le support de ses jambes, en plus des mouvements de va-et-vient causés par le partenaire, elle ne peut que compter les secondes pour que cela se termine et qu’elle puisse enfin prendre une bonne bouffée d’oxygène.

La cowgirl inversée
Dans cette position, la femme chevauche l’homme allongé sur le dos, mais en lui tournant le dos, ce qui offre à Monsieur une vue imprenable sur le dos et la chute de reins de sa chérie. Or, même si les positions où la femme est au-dessus permettent généralement à celle-ci de prendre le contrôle du rythme et de la profondeur de la pénétration, la cowgirl inversée ne donne pas le résultat escompté. En l’adoptant, il est difficile de garder le matériel en place pendant l’acte et la femme n’a de contact visuel qu’avec les pieds de son chéri. Pas du tout sensuelle comme vue, en effet !

Les jambes au-dessus de la tête

Déjà qu’elle demande beaucoup de souplesse, cette position est un peu trop exposée au goût des femmes, ce qui les met mal à l’aise. En mettant ces deux points de côté, cette position n’offre aucune stimulation du clitoris, alors que c’est la clé de l’orgasme chez beaucoup de femmes, et l’angle de pénétration ne permet pas non plus d’atteindre le point G. En gros, beaucoup d’efforts pour peu de plaisir.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment