08212017Headline:

les positions sexuelles préférées dans différents pays du monde. Les Français sont au top !

Nous tombons souvent sous le charme des accents étrangers, mais qu’en est-il des positions sexuelles venues de l’étranger ? Elles sont carrément chaudes ! Nous avons mené l’enquête auprès de sexperts du monde entier afin d’en savoir plus sur les positions les plus populaires dans leur pays, de l’Océanie jusqu’au Grand Nord.

Préparez-vous pour un tour du monde de la fornication – pas d’avion, pas de passeport, juste du plaisir.

En Pologne : le cheval à bascule

Réalisation : Votre homme s’assoit sur une chaise, avec ses jambes tendues. Vous vous mettez à califourchon sur lui, en vous tournant vers lui. Penchez-vous un peu en arrière, avec vos jambes également tendues. Tenez-vous à ses épaules pour garder l’équilibre et lui doit également vous tenir la taille pendant que vous effectuez des mouvements de bascule de haut en bas.

Pourquoi on l’aime : Daniel Cysarz, sexologue et psychothérapeute en Pologne. Explique que la culture polonaise est très traditionnelle, mais ça ne se reflète pas dans la vie intime des polonais. Ces derniers sont de plus en plus ouverts à de nouvelles expériences. Le nom de la position en soi implique la liberté d’explorer. Vous êtes positionnés de façon à pouvoir varier. Vous pouvez ainsi nuancer la position en gardant vos jambes en l’air, afin que vos hanches puissent se balancer dans un mouvement de va-et-vient ou circulaire. Vous pouvez également poser vos pieds sur le sol pour donner l’impulsion.

Au Brésil : le singe

Réalisation : Votre partenaire est allongé sur le lit et ramène ses genoux vers son torse. Ses jambes s’enroulent autour de vous tandis que vous vous accroupissez sur son manche.

Pourquoi on l’aime :Olivia Barbosa, coach sexuel, affirme que le Brésil est un pays religieux et conservateur. On inculque aux gens l’idée que le sexe est moralement inacceptable.

Mais de plus en plus de femmes se concentrent enfin sur leur plaisir personnel et passent au-dessus de ce tabou. Cette position ne permet pas au conjoint de bouger beaucoup, donc vous avez le contrôle absolu quant à la profondeur, la vitesse et le sens. Vous pouvez vous tenir à ses genoux pendant qu’il utilise ses mains pour vous caresser le corps.

En Belgique : le missionnaire

Réalisation : Allongez-vous sur le lit pendant que votre homme est au-dessus, face à vous.
Variante : votre partenaire s’appuie sur ses mains pour être légèrement éloigné de vous.

Pourquoi on l’aime : C’est la préférée des Belges pour son côté romantique. Agnès Jacquerye, sexologue à Bruxelles explique que la position du missionnaire offre de multiples sensations. Être si proche l’un de l’autre, le contact visuel et la possibilité de s’embrasser pendant l’acte font ressortir la passion, la tendresse et la sensualité. Le partenaire se tient un peu à distance afin de vous laisser de l’espace pour respirer, et vous avez une vue imprenable sur ses muscles.

En France : la levrette couchée

Réalisation : Allongez-vous sur le ventre afin que votre conjoint puisse s’allonger sur vous.

Pourquoi on l’aime : Associez la domination sexy de la levrette à la proximité et la sensualité de la cuillère et voici la position préférée des Français ! Selon Laurence Fragonard, directrice de recherche en sexualité et famille, la société française adopte de plus en plus de comportements égalitaires envers les sexes. Dans cette position, l’homme garde le contrôle, mais c’est très apaisant et sensuel pour les deux partenaires.

Au Canada : la levrette debout

Réalisation : Tenez-vous debout devant votre homme afin de regarder ensemble dans la même direction. Penchez-vous lorsqu’il rentre par derrière. Pour l’équilibre, agrippez-vous à quelque chose située devant vous ou laissez-le vous tenir les bras.

Pourquoi on l’aime : Tout comme la levrette normale, cette position offre l’angle parfait pour atteindre le point G. Sauf que cette version debout peut être réalisée n’importe où, facteur considérable au Canada, puisque 2/3 de la population a admis être passée à l’acte en plein air. Jessica O’Reilly, sexologue à Toronto confirme que les Canadiens sont généralement très ouverts en ce qui concerne le sexe et les positions sexuelles. Faire l’amour debout est une pratique assez courante, puisqu’elle est réalisable partout. Elle évite de se salir ou d’être importuner par les insectes. Raisons suffisantes et importantes pour les Canadiens !

santeplusmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment