12142017Headline:

Scandale Deux employés pris en flagrant délit dans une banque au plateau

photo illustration

Jonas et madeleine sont deux pervers employé dans une banque de la place. Profitant de leur position dans le service, ils s’adonnent à des pratiques obscènes sous la table qui leur sert de bureau

En effet pendant que chacun était concentré à faire le boulot pour lequel il est payé, Jonas et madeleine étant assis l’un en face de l’autre s’adonnent à des parties virtuelles de jambes en l’ère.

Ces deux individus passaient leur temps à échanger des photos de leurs nudités.
Ils se mettaient nus sous la table et ensuite se prenaient des photos qu’ils échangeaient par Bluetooth. Ainsi monsieur baissait sa fermeture éclaire et prenait en photo ses parties intimes qu’il balançait ensuite à sa collègue.
Et elle à son tour n’avait qu’a juste soulever sa jupe pour faire la même chose.

Mais comme on le dit généralement chez nous, “toujours pour le voleur, un jour pour le propriétaire“.
Ce 15 septembre 2014 restera a jamais gravé dans leurs mémoires tous les deux , car aux environ de onze heure (11h) hier, Jonas reçois sa première photo de la journée et cela coïncide avec un appelle du patron alors l’homme se précipite vers le bureau de son responsable oubliant son téléphone sur sa table.
Alors Mariam sa collègue qui voulais mettre son téléphone portable à l’heur tombe su ses photos et pousse des hurlements qui alerte les autre collègues qui reconnaissent tout de suite la jupe de madeleine sur cette photo.

Pourtant aux yeux de tous ces deux individu se détestent à mort, au point ou le responsable de ce service a plus d’une fois essayé de les muter dans d’autre service mais chaque foi comme par Miracle cela échouait toujours a tel point que c’est des soupirs de soulagement l’orque l’un ou l’autre s’absente
Alerté par les responsables de la banque le mari de madeleine n’a pas perdu du temps pour la répudier sur le champ.

Malgré le faite qu’ils ai tous les deux soutenus que leurs relation sexuelles était simplement virtuelle et ne s’était jamais fréquenté en dehors de leur lieux de travail.

akwaba

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment