12172017Headline:

Voici 9 zones érogènes de la femme qui la rend folle d’envie au toucher….

Contrairement à l’homme qui concentre la plus grande partie de son plaisir de ses parties génitales, la femme peut ressentir du plaisir en stimulant de nombreuses parties de son corps. Même si ces zones érogènes ont un effet différent durant un rapport sexuel en fonction des personnes, certaines d’entre elles sont communes à toutes pour faire monter la température.

Quelles sont les zones érogènes ?

Les zones érogènes chez la femme peuvent entraîner une excitation sexuelle en étant tout simplement caressées ou embrassées, elles sont généralement divisées en trois catégories.

Zones érogènes primaires

Certaines zones sont communes à toutes les femmes pour atteindre l’orgasme et mener l’excitation jusqu’à son paroxysme. Il s’agit d’une part du clitoris, très sensible il peut provoquer une jouissance totale en étant stimulé par des caresses et d’autre part du vagin dont la sensibilité varie selon les femmes et qui permet de mener à l’orgasme en contractant ses muscles autour de la verge de l’homme pendant la pénétration.

Zones érogènes secondaires

En plus du vagin et du clitoris, il existe d’autres zones qui suscitent le plaisir et peuvent mener à l’orgasme. On retrouve notamment les seins et les mamelons (particulièrement sensibles), la paroi vaginale, les fesses et le pubis. Lorsque ces parties sont stimulées et caressées en plus des zones érogènes primaires, la femme a de fortes chances d’atteindre l’extase.

Zones érogènes potentielles

Propres à chaque femme et sa sensibilité, ces parties relèvent plus de l’érotisme que de l’orgasme mais leur stimulation est importante durant la phase des préliminaires car elles permettent de faire grimper la température et de vous mettre en condition pour un rapport qui s’annonce chaud ! Que ce soit des caresses des pieds, des morsures délicates du lobe de l’oreille ou un léger souffle sur la nuque, ces zones sont source de plaisir et varient d’une femme à l’autre tant au niveau de leur localisation que de l’intensité.

Comment se développent-elles ?

Aussi bizarre que cela puisse paraître, les zones érogènes chez la femme sont essentiellement liées à l’inné et à l’acquis. Certaines parties sont sensibles naturellement tandis que d’autres se sensibilisent progressivement à partir de l’enfance et ne cessent d’évoluer jusqu’à l’âge adulte. C’est la raison pour laquelle certaines femmes découvrent de nouvelles sources de plaisir même en étant adultes, notamment lorsqu’elles et leur partenaire prennent le temps de se découvrir.

Il semblerait que l’épanouissement sexuel à l’âge adulte soit lié à l’enfance, et plus précisément au contact physique de la mère qui intervient dans la perception des sens. A titre d’exemple, si une mère n’a pas eu de gestes affectueux et tendres envers son bébé, cela va conduire à un manque de confiance en lui sur le long terme et à un manque de souvenirs agréables sur sa peau et inversement. Quant aux nombreuses zones érogènes de la femme, elles seraient liées au fait que les bébés de sexe féminin bénéficieraient de bien plus d’attention et de câlins que les bébés garçons.

Les zones érogènes les plus communes

L’intérieur des cuisses

Zone clé proche de l’entrejambe, plus les caresses sont dirigées vers les parties génitales, plus le plaisir s’intensifie.

Le cuir chevelu

Composé de nombreuses terminaisons nerveuses, son massage sécrète de nombreuses hormones du plaisir.

Le cou et la nuque

Que ce soit un léger souffle, une caresse ou un baiser délicatement posé, la stimulation de cette zone procure des frissons agréables et enivrants.

Le dos

Tout au long de la colonne vertébrale se trouvent des sources de plaisir qu’il est possible de stimuler par le biais de tendres caresses ou de massages relaxants.

Le pli des genoux

Cette partie du corps est douce et délicate et peut susciter du plaisir en étant caressée avec tact.

Le lobe de l’oreille

Ce petit morceau de chair est idéal pour être mordillé, sucé, léché ou embrassé.

La paume des mains

Tout comme le cuir chevelu, elle est dotée de capteurs sensoriels qui provoquent la sécrétion d’hormones du plaisir lorsqu’ils sont stimulés.

La plante des pieds

Egalement composée de nombreux nerfs, son massage apporte énormément de plaisir et entraîne des frissons dans tout le corps. Certaines fétichistes aiment notamment que leurs orteils soient sucés.

Les fesses

Zone érogène par excellence, les terminaisons nerveuses qui la composent en font une partie de prédilection pour monter au septième ciel.

  Noam Therapie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment