07262017Headline:

Voici le secret des hommes que toutes les femmes doivent absolument connaitre !

Les femmes qui vivent avec leurs partenaires ont certainement déjà eu l’occasion de voir leur chéri se réveiller avec une fière érection, et probablement déjà succombé à la tentation de celle-ci. Ce phénomène assez fréquent suscite beaucoup de questions de la part des unes comme des autres : Comment cela se produit ? Pourquoi ? A-t-il des effets sur la santé sexuelle de l’homme ? Jetons donc un regard indiscret sur l’érection matinale, ou plutôt nocturne, de ces messieurs.

Tout d’abord, il faut savoir que l’érection chez l’homme n’a pas uniquement lieu suite à une stimulation sexuelle. En effet, les hommes en bonne santé ont également des érections pendant leur sommeil, et qui ne sont pas dues à des rêves érotiques. De son nom scientifique, tumescence pénienne nocturne, ce phénomène dure généralement entre 15 et 45 minutes, avec une moyenne de 20 minutes, et se répète 3 à 5 fois par nuit, la dernière ayant tendance à survenir vers la fin de la nuit ou tôt le matin, ce qui donne lieu à la fameuse érection matinale.

Comment ces érections nocturnes se produisent-elles ?

Face au stress et aux différentes sources de tensions quotidiennes, le cerveau libère de la noradrénaline, une hormone connue pour son puissant effet inhibiteur de l’érection. Or, pendant le sommeil, les niveaux de sécrétion de cette hormone baissent énormément, ce qui favorise le relâchement musculaire et la dilatation des artérioles qui se gorgent de sang : c’est l’érection. Ce phénomène de dilatation et d’engorgement de sang se produit de façon périodique pendant la nuit, ce qui correspond au nombre d’érections ayant lieu pendant celle-ci.

Que révèlent les érections nocturnes de la santé de l’homme ?

Avoir des érections nocturnes régulières signifie que l’homme jouit d’une bonne circulation sanguine au niveau du pénis, ce qui contribue à une meilleure santé sexuelle. D’ailleurs, ces érections qui ont lieu involontairement durant la nuit peuvent révéler si d’éventuelles pannes sexuelles sont dues à des causes psychologiques ou physiologiques. Ainsi, un homme qui a du mal à avoir une érection lors d’un rapport sexuel mais dont les érections nocturnes sont présentes, serait simplement proie au stress et à l’anxiété qui l’empêchent d’être sexuellement performant. Cependant, si ces dernières sont également absentes, ceci peut être le signe de troubles circulatoires au niveau du pénis, et qui indiqueraient à leur tour, des problèmes de santé sous-jacents tels qu’une maladie cardiaque, des vaisseaux sanguins obstrués, un taux de cholestérol sanguin élevé ou de l’hypertension.

Quels sont les effets de l’érection nocturne sur le pénis ?

Selon Dr. Tobias Köhler, professeur associé et directeur du programme de résidence du département d’urologie à l’école de médecine de l’Université du Sud de l’Illinois, avoir des érections nocturnes régulières contribuerait, grâce au flux sanguin répété transportant oxygène et nutriments, à garder les tissus du pénis souples et élastiques, et à entretenir une bonne trophicité de la verge. De plus, les mouvements de contraction et de relâchement réguliers aident à préserver le tonus et l’élasticité du pénis, tandis que leur absence pourrait causer à la longue, son rétrécissement.

Que faire en cas d’absence prolongée d’érections matinales ?

Si vous remarquez une baisse du nombre de vos érections matinales, il n’est pas lieu de s’inquiéter, car l’homme pourrait toujours avoir des érections au cours de la nuit et dont il n’est pas conscient. Mais si leur absence dure plusieurs mois, il est vivement recommandé de consulter un médecin pour traiter les troubles de santé qui peuvent en être la cause.

En fonction du diagnostic établi, l’homme pourra recevoir le traitement adéquat, que ce soit pour réguler son taux de cholestérol ou sa pression artérielle, soulager la dépression ou le stress chronique, ou pour pallier à la baisse de ses niveaux de testostérone. Ainsi, il pourra retrouver ses matinées glorieuses et bénéficier d’une meilleure santé sexuelle.

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment