07262017Headline:

Voici pourquoi ces femmes trompent leur mari et assument

si votre relation devient tumultueuse, il est possible qu’il n’en faille pas beaucoup pour pousser un autre homme dans votre lit. Chaque femme a des raisons différentes pour tromper – mais une infidélité ne la rend pas toujours désolée. En fait, ces six femmes ont rencontré d’autres hommes et ne se sont pas senties coupables. Voici comment elles ont pu être adultères sans regret.<

Mariée trop jeune

« Je me suis mariée à 24 ans à une personne que je n’aimais pas, mais j’y ai consenti car tout le monde me mettait la pression pour que je me case. Ma famille me disait que je devais me concentrer sur un mariage plutôt que sur une carrière et mes amies étaient presque toutes déjà mariées (Nous sommes du Sud des Etats-Unis et c’est ce que les gens font). Notre mariage était mort-né et nous nous sommes cramponnés l’un à l’autre parce que nous ne savions pas quoi faire d’autre. Au bout de trois ans, j’ai rencontré quelqu’un d’autre au travail et nous avons eu une liaison. Mon mari l’a découvert et ce fut le catalyseur qui nous a tous deux aidés à poursuivre notre vie l’un sans l’autre. » Sherry, 34 ans.

N’était pas amoureuse

« Je ne regrette pas de l’avoir trompé car je n’étais pas amoureuse de la personne avec qui je l’ai trompé. J’ai couché avec un type que j’avais rencontré dans une boîte de nuit à Miami alors que je fêtais l’anniversaire d’une amie. A mes yeux, ce n’était pas grave car il n’y avait pas de connexion émotionnelle. C’était juste du sexe. Si je l’avais aimé, je l’aurais trompé avec plus que mon seul corps. Je suis mariée depuis quatre ans et j’aime vraiment mon mari. Je n’ai pas l’intention de le lui dire car je ne veux pas briser notre mariage à cause de quelqu’un dont je n’ai absolument rien à faire » Rachel, 31 ans.

Voulait se venger

« Qui sème le vent récolte la tempête. J’ai découvert que mon mari me trompait avec une voisine, alors je l’ai trompé en retour. Je voulais lui faire mal comme il m’avait fait mal. Quand mon mari est rentré et est tombé sur nous, il a été choqué. Je l’ai vu pleurer, mais ça m’a fait du bien de lui rendre la peine qu’il m’avait faite. Evidemment, nous avons fini par divorcer et cela m’allait très bien. » Laurence, 41 ans.

Est allée en thérapie

« Mon mari et moi n’avions pas couché ensemble depuis deux ans. J’avais besoin de sexe, alors j’ai couché avec un inconnu. En fait, le tromper m’a fait réaliser que je devais faire quelque chose à propos de nos problèmes de sexe. Je n’ai jamais parlé à mon mari de cette liaison, mais j’ai décidé qu’il était temps de faire une thérapie de couple et de régler notre absence de relation sexuelle. Après être allés en thérapie, nous avons commencé à essayer de nouvelles choses au lit et à faire une priorité du temps que nous passions seuls tous les deux. Je ne regrette pas de l’avoir trompé car j’ai l’impression que je devais le faire pour nous amener au point où nous en sommes maintenant. » Fanny, 31 ans.

S’ennuyait

« J’étais fatiguée d’être une mère au foyer que son mari ne traitait pas bien. Il ne me disait jamais que j’étais belle et m’ignorait pratiquement. J’ai fini par sortir en secret avec un homme qui vivait dans les environs et qui avait récemment divorcé. C’était mon aventure et cela me faisait me sentir bien. Il savait à propos de mon mari et s’en moquait. Il voulait une petite amie sans l’attachement qui allait avec, donc c’était un accord mutuel. Quand mon mari est tombé sur nous en rentrant un après-midi, il a hurlé qu’il voulait divorcer et j’étais d’accord avec cela. » Christiane, 45 ans.

Aimait le frisson

« Vous ne savez pas ce que vous manquez quand le seul homme avec lequel vous avez couché est votre mari. Coucher avec d’autres personnes a élargi mon horizon dans la chambre à coucher. En fait, j’ai eu deux liaisons dans la même année ! La première a eu lieu avec un entraîneur de mon club de gym et s’est terminée quand il est parti. La seconde n’a commencé que deux mois plus tard avec un collègue. C’était un geek et nous nous sommes bien entendus. Une chose en entraîna une autre et, avant de le réaliser, j’étais dans son lit. Cette relation s’est terminée quand j’ai quitté mon emploi et que me faufiler au bureau a cessé de me procurer des frissons. Je ne regrette rien et mon mari n’en a toujours aucune idée. » Julia, 28 ans.

santeplusmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment