09302022Headline:

« Ce n’est pas du bluff », Vladimir Poutine brandit à nouveau la menace nucléaire

Le président russe a accusé l’Occident de vouloir « détruire la Russie », mercredi matin, lors d’une allocution télévisée depuis Moscou. Sans aller jusqu’à appeler à une mobilisation générale, il a appelé à une « mobilisation partielle ».

Vladimir Poutine a annoncé la « mobilisation partielle » de la population russe dans le cadre de la guerre en Ukraine, mercredi 21 septembre, lors d’une allocution télévisée depuis Moscou. Cette mesure, qui concerne les réservistes et impliquera une formation obligatoire, entre en vigueur dès mercredi, a-t-il précisé. « Nous allons utiliser toutes les armes à notre disposition si l’intégrité territoriale de la Russie est menacée », a-t-il poursuivi, accusant l’Occident de vouloir « détruire la Russie ».La Russie est prête à utiliser “tous ses moyens” de défense, y compris nucléaires, pour se “protéger”, a averti mercredi le président russe Vladimir Poutine. “Nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple”, a affirmé le président russe dans une allocution télévisée enregistrée. “Ce n’est pas du bluff”, a-t-il mis en garde.

Selon le président russe, des propositions de paix ont été faites par la Russie. Mais « il est évident que l’occident a rejeté ces propositions pacifiques et tous les accords ont été rompus, et l’Ukraine a reçu encore plus d’armes », a-t-il dénoncé. Il a également dénoncé « un chantage nucléaire ».

« Je vous annonce que nous allons appuyer leur démarche », a-t-il ajouté, concernant les référendums d’auto-détermination annoncés dans certaines localités. Le président devait s’adresser aux Russes mardi soir, une première depuis le début de l’invasion en Ukraine. Mais le discours est finalement arrivé ce mercredi matin, à 8 h.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles