11232017Headline:

À 7 ans, une fillette fugue et prend l’avion… sans billet/les faits

Dimanche, une fillette de sept ans a effectué une fugue hors du commun, en Suisse. Après avoir pris le train à destination de l’aéroport de Genève, elle est parvenue à embarquer dans un appareil EasyJet en partance pour la Corse et Ajaccio. Le tout, sans billet.L’histoire, qui date de dimanche, est inédite à l’aéroport de Genève : une petite fille de sept ans s’est retrouvée, seule et sans billet, dans un vol EasyJet à destination d’Ajaccio (Corse-du-Sud).

Elle a néanmoins pu être récupérée par des agents d’escale, avant le décollage de l’appareil.

Un premier voyage en train

Après avoir fauché compagnie à son père dans le centre-ville de Genève à la mi-journée, la fillette prend la direction de la gare. Alors que l’alerte est donnée à 13 h 25, l’enfant monte six minutes plus tard à bord d’un train pour l’aéroport de la cité helvète.

Elle arrive à destination après moins d’une dizaine de minutes de parcours.

Pas de problème aux contrôles de sécurité

Dans l’aérogare, donnant l’illusion d’être tour à tour avec les personnes qui la précèdent ou qui la suivent, la petite fille passe avec succès les contrôles de sécurité, dans le “secteur France”.

“L’entrée dans ce secteur fait possiblement passer les passagers devant des contrôles de police ou de douanes, qui ne sont toutefois pas présents en permanence”, indique Bertrand Stämpfli, porte-parole de Genève Aéroport. Il précise : “Les règles de sûreté dont Genève Aéroport a la charge n’ont pas été contournées.”

Esquivant les chemins prévus lors de l’embarquement, la fillette parvient alors à se faufiler dans l’appareil EasyJet, où elle sera retrouvée quelques minutes plus tard.

Un “incident éminemment regrettable”

“Le système actuellement en œuvre est efficient pour les adultes et les enfants accompagnés, mais il doit potentiellement mieux tenir compte des failles dans lesquelles un jeune enfant peut se glisser, comme le révèle cet incident éminemment regrettable”, admet Bertrand Stampfli.

La compagnie s’est, elle, abstenue de tout commentaire.

Source : L’EST REPUBLICAIN

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment