10212020Headline:

A ce jour, 85% des Français insatisfaits du mandat de François Hollande

Francois hollande

C’est un nouveau coup dur pour l’exécutif : à quelques semaines du mi-mandat de François Hollande, moins d’un Français sur six (15%) se dit “satisfait” de l’action du président de la République, selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro publié ce dimanche 19 octobre*. Autre enseignement de cette étude : seulement 13% des personnes interrogées souhaitent qu’il se représente en 2017. Dans cette hypothèse, c’est Manuel Valls qui apparaît le mieux placer pour être le candidat du Parti socialiste pour 21% des personnes interrogées, devant Martine Aubry (14%), Ségolène Royal (8%), etArnaud Montebourg (8% également). Cependant, 49% des personnes interrogées n’ont choisi aucune des personnalités proposées.

Des Français “très mécontents”

Une majorité des quelque 1.000 personnes interrogées par l’institut de sondages se dit “très mécontente” de l’action de François Hollande (51%), près de deux ans et demi après son élection, et 34% des sondés affirment être “assez mécontent”.
Ce taux de satisfaction a baissé de deux points depuis avril, et de 21 points depuis octobre 2012.
Dans le détail, 32% des personnes interrogées approuvent “la manière dont (François Hollande) défend les intérêts de la France à l’étranger”, item le plus approuvé. En terme de “lutte contre le chômage”, fer de lance du chef de l’Etat, ce dernier ne recueille que 11% d’opinions positives.

“Les réformes se poursuivront à un rythme encore accéléré”

Parallèlement à la publication de ce sondage, François Hollande a assuré, devant un parterre de patrons de grandes entreprises réunis à l’Elysée dimanche 19 octobre, que “les réformes se poursuivront à un rythme encore accéléré jusqu’à la fin” du quinquennat. Une façon de répondre aux vives critiques formulées par l’ex-numéro 1 du Parti socialiste, Martine Aubry, sur la politique économique du gouvernement. Outre les sondages désastreux, le chef de l’Etat doit en effet également faire face aux contestations émanant de son propre camp politique. Cette semaine est décidément à haut risque pour François Hollande : la Commission européenne doit rendre son avis sur le budget 2015 de la France mercredi 22 octobre.

*Sondage réalisé sur Internet les 15 et 16 octobre, auprès d’un échantillon de 1.012 personnes, constitué selon la méthode des quotas.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles