04152021Headline:

Affaire de terrorisme: à l’ère de Trump, le Soudan a indemnisé les États Unis 335 millions de dollars

Les États-Unis ont reçu 335 millions de dollars du Soudan à titre d’indemnisation aux victimes et aux familles des personnes touchées par les attentats de 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya, l’attaque de 2000 contre l’USS Cole et le meurtre d’un employé de USAID à Khartoum.

Plus de 200 personnes ont été tuées et des milliers ont été blessées en 1998 lorsque deux attentats à la bombe d’Al-Qaïda ont secoué les ambassades américaines à Nairobi, au Kenya, et à Dar es Salaam, en Tanzanie.

Le Soudan, sous la direction du président déchu Omar el-Béchir, a abrité Oussama Ben Laden et a aidé les membres d’Al-Qaïda.

Le responsable de l’USAID, John Granville, a été pris en embuscade et assassiné dans la capitale soudanaise de Khartoum le jour du Nouvel An 2008.

En octobre 2000, 17 soldats de la marine américaine ont été tués et 39 ont été blessés lorsque l’USS Cole a été attaqué par des kamikazes alors qu’il était au Yémen pour faire le plein.

Le gouvernement du Soudan a nié son implication dans l’attaque.

En 2014, un tribunal américain a conclu que le Soudan avait fourni à Al-Qaïda l’aide qui avait conduit à l’attaque.

Dans un communiqué du mercredi 31 mars, le secrétaire d’État américain Tony Blinken a confirmé la réception de l’argent.

“Obtenir une indemnisation pour ces victimes a été une priorité absolue pour le Département d’État. Nous espérons que cela les aidera à trouver une solution aux terribles tragédies qui se sont produites »,a déclaré Blinken.

L’énorme indemnisation était un élément nécessaire pour lever la désignation du Soudan comme État sponsor du terrorisme.

Le montant lève également une série de restrictions, y compris une interdiction des exportations et des ventes de défense et des restrictions sur l’aide étrangère américaine.

L’administration Trump a supprimé cette désignation après le transfert des 335 millions de dollars sur un compte et après que le Soudan a annoncé qu’il avait accepté de normaliser ses relations avec Israël, tous deux en octobre 2020.

Afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles