12172018Headline:

Affaire: Lorsque son vol a été annulé, le ministre du Tourisme du gouvernement de la province du Gilgit-Baltistan, dans le nord du Pakistan, a réagi de manière assez radicale…

Lorsque son vol a été annulé, le ministre du Tourisme du gouvernement de la province du Gilgit-Baltistan, dans le nord du Pakistan, a réagi de manière assez radicale. Dans le hall de départ de l’aéroport d’Islamabad, d’où il devait décoller pour Gilgit, ce dernier a mis le feu à ses vêtements. Les images de l’incident ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux, provoquant la colère de nombreux pakistanais.

Fida Hussain devait retourner dans sa région d’origine avec la compagnie nationale Pakistan International Airlines. Son vol avait dans un premier temps annoncé comme retardé puis annulé en raison du mauvais temps.
Prise de rage, Fida Hussain a décidé de mettre le feu à ses vêtements comme le montrent les images partagées sur Facebook. À un moment donné, un employé de l’aéroport apporte un extincteur pour éteindre les flammes, mais le ministre le repousse avec un coup de pied.
La colère du ministre ne s’est pas arrêtée là. Une deuxième vidéo le montre en train de se disputer avec un autre employé de l’aéroport. « Vous dites que la météo est mauvaise? La météo est mauvaise pour un vol et pas mauvaise pour un autre? », s’emporte Hussain, selon une traduction du journal pakistanais Dawn. Il a ensuite repoussé l’employé et lui a ordonné d’aller chercher son supérieur.
Des images de l’incident ont provoqué la colère des internautes pakistanais. Certains ont laissé des commentaires sur la page Facebook du ministre, l’accusant de se croire au-dessus des lois.

Le 20 novembre, la Cour suprême du Pakistan a annoncé qu’elle avait convoqué Hussain et l’employé qu’il avait poussé. « Selon les médias, l’incident s’est produit à cause de l’annulation d’un vol pour cause de mauvais temps et le ministre a poussé l’employé si fort qu’il est tombé », a déclaré la Cour suprême dans un communiqué.
Malgré le tollé général, Hussain n’a fait aucune mention de l’incident sur sa page Facebook. Agissant comme si de rien n’était.

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment