09182018Headline:

Apple dans le tourbillon de la guerre commerciale Pékin – Washington.

Apple Inc pourrait souffrir grandement des tensions commerciales actuelles entre la Chine et les États-Unis, car selon les experts, le transfert de la production de ses iPhones de Chine vers le pays de l’Oncle Sam pourrait entraîner une hausse des prix allant jusqu’à 20%.

Ces commentaires sont intervenus après que le Président américain Donald Trump ait demandé au fabricant de l’iPhone de transférer ses usines sur son propre territoire, afin d’éviter les droits de douane proposés sur les importations chinoises.

Wamsi Mohan, analyste chez Bank of America Merrill Lynch, a indiqué dans une note de recherche qu’Apple pourrait céder à la demande de Donald Trump en demandant à ses partenaires de proposer des opérations d’assemblage d’iPhone aux Etats-Unis.

« Si Apple transfère 50% ou 100% de l’iPhone aux Etats-Unis, cela augmenterait les prix de l’iPhone de 14% et 20% respectivement », affirme-t-il.

Actuellement, la plupart des activités de fabrication d’Apple sont situées en Chine. Au cours du trimestre qui s’est terminé en juin, le géant américain de la technologie a enregistré un chiffre d’affaires de 9,55 milliards de dollars, en croissance de 19% par rapport à l’année précédente et représentant 18% de ses ventes totales.

Avec des liens aussi étroits avec la Chine, il était inévitable qu’Apple se heurte à l’escalade des différends commerciaux, en particulier après que le Président américain ait déclaré, le 7 septembre, envisager de nouveaux droits pour une valeur supplémentaire de 267 milliards de dollars de marchandises chinoises. Cela s’ajouterait aux 50 milliards de dollars de marchandises déjà frappées par des droits de 25% et à 200 milliards de dollars supplémentaires sur lesquels Washington pourrait augmenter ses droits de douane.

Lundi, Ala marque à la pomme a perdu 1,34% à 218,33 dollars sur le Nasdaq. Son patron, Tim Cook, a dévoilé le 12 septembre de nouveaux iPhones et mises à jour de produits.

La semaine dernière, Apple avait envoyé une lettre à des responsables américains, affirmant que les droits de douane proposés par Donald Trump sur les 200 milliards de dollars de produits chinois importés toucheraient une large gamme de produits Apple, notamment les Apple Watch, AirPods, Mac Minis et Apple Pencils.

Pour Xiang Ligang, PDG de Cctime, un site Internet de l’industrie des télécommunications, le dilemme d’Apple met en lumière la façon dont les politiques tarifaires agressives des États-Unis vont perturber la chaîne mondiale de l’industrie électronique.

« Apple a choisi de produire la plupart de ses iPhones en Chine, car il s’agit du choix le plus rentable en termes de coûts de main-d’œuvre et d’agrégation industrielle. C’est le résultat de décennies où on a vu le marché jouer un rôle décisif dans l’allocation des ressources ».

Mais, a-t-il ajouté, les droits supplémentaires que les Etats-Unis prévoient de prélever sur les importations chinoises nuisent à la configuration industrielle et, en fait, porteraient plus atteinte aux entreprises américaines qu’aux entreprises chinoises.

Par ailleurs, la Chine, en tant que plus grand marché des smartphones au monde, a contribué à une grande partie des bénéfices des poids lourds de la technologie américaine, dont Apple et Qualcomm Inc., ces dernières années.

« L’iPhone est la vache à lait d’Apple. Toute augmentation des coûts serait répercutée sur les clients, ce qui entraînerait une baisse des ventes, ou serait absorbée par Apple, réduisant ainsi ses résultats », a souligné M. Xiang.

Le 11 août, Chuck Robbins, président et PDG de Cisco, a quant à lui déclaré à CNBC que l’entreprise technologique américaine pourrait devoir faire face aux retombées des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine en répercutant des prix plus élevés sur ses clients.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment