08212018Headline:

Au menu du Réveil politique, Macron va parler de l’accord iranien à Trump et qui veut le “déchirer”

Au menu du Réveil politique, Macron va parler de l’accord iranien à Trump qui veut le “déchirer”, Philippot s’affiche avec Geneviève de Fontenay, les Insoumis lancent “Canal FI”.
Par Remy Dodet

Publié le 24 avril 2018 à 09h10

AU MENU DU REVEIL POLITIQUE
Macron va tenter d’infléchir Trump sur l’accord iranien
Les erreurs historiques de la tribune “contre le nouvel antisémitisme”
Florian Philippot s’affiche avec Geneviève de Fontenay
Les Insoumis lancent “Canal FI”
Le fait du jour :
Macron entre dans le dur
Après les embrassades surjouées, les petites blagues et rires forcés dans le Bureau ovale puis le dîner de couple en privé face au Potomac à Mount Vernon, les choses sérieuses vont commencer pour Emmanuel Macron, au deuxième jour de sa visite aux Etats-Unis.

Mardi matin à la Maison-Blanche, le président français aura avec Donald Trump un entretien d’une demi-heure, élargi pendant une heure à leurs proches collaborateurs. Ce devrait être le moment clé de cette visite d’Etat, la première d’un dirigeant étranger sous l’ère Trump.

“Resolute Desk”, bain de foule et pelle dorée pour Macron à Washington
“Sur le commerce, la Syrie et la lutte contre le terrorisme, ils ont une volonté de bâtir un agenda commun”, a assuré l’Elysée lundi soir. En revanche, rien n’a été dit sur le sujet le plus brûlant, dont l’échéance tombe dans trois semaines : le devenir de l’accord sur le nucléaire iranien que le président américain veut rompre, s’il n’est pas durci contre Téhéran et ses ingérences dans la région. Ce que redoutent précisément la France et toutes les autres grandes puissances signataires de ce traité par lequel l’Iran a renoncé à l’arme atomique.

L’Elysée est assez peu optimiste sur le sujet, Trump ayant promis à ses électeurs de “déchirer” l’accord. Il ne faut pas espérer en deux jours “une percée diplomatique”, assure-t-on au château. L’idée est de proposer un un texte de compromis. Il y a urgence : c’est le 12 mai, date échéance pour l’accord, que Donald Trump tranchera.

Le sondage : légère hausse pour le couple exécutif
Ça va un peu mieux, en avril, pour le président et son Premier ministre. Même s’il n’a pas vraiment convaincu avec ses deux interviews télévisées, Emmanuel Macron gagne deux points de popularité dans un sondage Odoxa diffusé mardi. Avec 47% des personnes interrogées pour lesquelles il est “un bon président de la République”, Emmanuel Macron se rapproche de la barre des 50%. Mais 53% (-1) portent toutefois un jugement négatif sur son action. Le Premier ministre Edouard Philippe progresse pour sa part d’un point à 46%, mais 53% (-1) jugent également négativement son action à la tête du gouvernement.

L’article à lire : Le problème avec la tribune “contre le nouvel antisémitisme”
“Atteint-on jamais une cible avec un fusil dont le canon est tordu et la gâchette de guingois ?”, interroge notre journaliste François Reynaert. “Le “manifeste contre le nouvel antisémitisme”, publié dimanche dans “le Parisien”, et visant nommément les islamistes radicaux qui en sont coupables, fait couler de l’encre. Tous les commentateurs soulignent, à raison, la justesse de la cause qu’il entend défendre. A l’heure où des juifs sont tués parce qu’ils sont juifs, où d’autres doivent déménager pour fuir la haine de leurs voisins, il faut dénoncer et combattre le poison antisémite. Le texte nous fournit-il le bon antidote pour y parvenir ?

La plupart des éditorialistes se divisent en pensant à son impact social. Contentons-nous, pour notre part, de nous interroger sur l’envoi du texte, sa supplique, curieusement moins commentés :

“En conséquence, nous demandons que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques comme le furent les incohérences de la Bible et l’antisémitisme catholique aboli par Vatican II, afin qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime.”

On ne doute pas une minute des nobles intentions des rédacteurs de cette merveille. On aurait aimé qu’ils s’arment, en plus, d’un bon manuel d’histoire religieuse, ça leur aurait évité cette phrase surréaliste de bout en bout. La suite de l’article est à lire ici.

Le problème avec la tribune “contre le nouvel antisémitisme”

L’appel : Florian Philippot et Geneviève de Fontenay lancent les invitations
Leur appel soulèvera-t-il les foules ? Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes et Geneviève de Fontenay, l’ex-présidente du concours de beauté des Miss France, se sont affichés ensemble lundi pour inviter “les Français à se faire entendre et à se mobiliser le 1er mai”. Pour l’ex-cadre du Front national, rarement le bienvenu dans les cortèges, comme on a pu le voir le 22 mars dernier, le 1er mai est une “manifestation des déclassés”, de ceux qu'”on n’entend pas”et doit leur permettre de signifier leur mécontentement “en dehors de toute appartenance politique, religieuse ou syndicale”.

“Le Peuple avec un ‘P majuscule’, il faut qu’il soit dans la rue”, a quant à elle déclaré Geneviève de Fontenay. Avant d’entonner “l’Internationale”, sous le regard crispé de son comparse du jour. Si elle le dépeint en “énarque, un homme intelligent”, l’ex-présidente de Miss France, longtemps proche d’Arlette Laguiller, n’a pas non plus rejoint les Patriotes. L’an dernier, elle avait appelé à voter Macron pour faire barrage au FN, dont Philippot faisait précisément partie…. Si elle lui prête aujourd’hui son sourire, c’est tout simplement qu’il est le seul responsable politique ou syndical à avoir répondu à son appel à manifester. Tout est là.

Le plan com : les Insoumis lancent Canal FI
On n’est jamais mieux servi que par soi-même. La France insoumise vient donc de lancer un nouvel outil de communication audiovisuel. C’est une télé en ligne baptisée Canal FI qui sera disponible en accès libre sur le site de La France insoumise et sur le blog de Jean-Luc Mélenchon.

Cette “télé” diffusera de 7 heures à 20 heures en semaine et de 10 heures à 20 heures le week-end des programmes constitués des productions vidéo de La France insoumise et de personnalités de ce mouvement.

10 choses à savoir sur Jean-Michel Clément, le 1er frondeur de l’ère Macron
Il est le seul député LREM à avoir voté contre le controversé projet de loi asile-immigration, dimanche 22 avril. Menacé de sanction par le chef de file des macronistes à l’Assemblée Richard Ferrand, cet élu de la Vienne a aussitôt annoncé son départ du groupe majoritaire. A “l’Obs”, il dit avoir reçu dans la foulée un texto de félicitations de l’ex-garde des Sceaux Christiane Taubira. Voici 10 choses à savoir sur ce petit-fils d’agriculteur, socialiste depuis l’adolescence, longtemps proche de Ségolène Royal et fan du club de rugby de Brive-la-Gaillarde.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment