09212018Headline:

Chine – Italie: La communication quantique vue par Pan Jianwei.

La Chine et l’Italie préparent actuellement le troisième essai de communication quantique intercontinental au monde qui devrait avoir lieu en septembre. Une telle expérience devrait permettre aux scientifiques d’avoir une meilleure compréhension de cette technologie ultra-sécurisée et de son champ d’application à travers de grandes distances.

Par Jianwei, scientifique en chef en charge du satellite des sciences quantiques de la Chine, plus connu sous le surnom de « Micius », a dévoilé l’information en marge de la 8e Conférence internationale sur la cryptographie quantique qui s’est tenue lundi dernier à Shanghai.

L’essai va être conduit entre plusieurs stations terrestres en Chine et le Centre d’exploration spatiale Geodesy à Matera, ce qui représente une distance de plus de 8 000 kilomètres.

« Nous avons effectué avec succès une communication quantique avec l’Autriche l’année dernière, ainsi qu’avec Ténériffe, dans les îles Canaries, au large des côtes du nord-ouest de l’Afrique, plus tôt dans l’année », rapporte Pan, avant d’indiquer : « Le prochain essai se fera avec l’Italie au mois de septembre ou d’octobre. »

« Nous sommes disposés à travailler avec des équipes d’autres pays, ainsi qu’à partager nos expériences en communication quantique », précise-t-il, ajoutant par ailleurs que d’éventuelles coopérations avec le Japon et les États-Unis sont en cours de discussion.

L’essai de communication intercontinental entre la Chine et l’Italie sera conduit via Micius, le premier et unique satellite capable d’établir une communication quantique. Ce dernier est capable d’envoyer et de recevoir des clefs quantiques et des messages cryptés.

Lancé en août 2016, Micius a été conçu pour durer deux années, ce qui ne l’empêche nullement de fonctionner encore à ce jour, comme le rapportent des spécialistes du projet.

Chinois et Italiens s’associent pour la communication quantique
Paolo Villoresi, professeur de physique à l’université de Padou, confirme la collaboration avec les Chinois et précise que l’essai va permettre aux scientifiques de mieux comprendre comment fonctionne la communication quantique dans l’espace.

« Nous n’avions aucun signal actif dans l’espace pour nos expériences avant que la Chine n’y envoie Micius », rapporte-t-il.

En juillet, deux scientifiques chinois dans l’équipe de Pan se sont rendus en Italie pour aider leurs homologues à suivre la trace de Micius et à comprendre ses paramètres en vue du prochain essai.

L’une des clefs d’utilisation de la communication quantique repose sur la cryptographie quantique, un système de sécurité qui repose sur la technologie de distribution quantique de clé.

Grâce aux considérables progrès qui ont été réalisés dans le domaine de cryptographie quantique ces dernières années, la communication quantique a commencé à être utilisée dans la vie réelle en Chine où un réseau de communication quantique de l’espace au sol terrestre est en développement.

La fibre quantique de 2 000 kilomètres reliant Beijing à Shanghai a été mise en service en septembre, et 32 nœuds locaux ont été construits le long du câble.

Micius a été intégré à ce réseau l’année dernière, signant la création du premier réseau quantique intégré au monde capable d’envoyer des messages via des lignes de terre et depuis l’espace.

Zhao Bo, directeur du département des produits appliqués chez QuantumCTek, l’un des principaux fabricants d’appareils de distribution quantique de clé en Chine, explique que ses clients sont des entreprises des technologies de l’information, des banques et des gouvernements.

« La technologie de cryptographie quantique peut améliorer la sécurité des communications, ce qui est quelque chose de plus en plus crucial dans le monde digital dans lequel nous vivons », explique Zhao.

Il ajoute que l’Industrial and Commercial Bank of China a intégré des dispositifs de communication quantique dans ses centres de données à Beijing et à Shanghai, et que de nombreuses provinces construisent actuellement des réseaux de communication quantique.

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment