11282021Headline:

Chine: Le marathon de Wuhan annulé

Malgré les 26 000 participants inscrits, les autorités de la ville dans laquelle le coronavirus a été identifié la première fois ont décidé de repousser la course prévue ce dimanche « sine die » alors que la crainte s’amplifie d’une résurgence du Covid-19 à quelques mois des Jeux olympiques de Pékin.

Vingt-six nouveaux cas de contamination rapportés par les autorités sanitaires dimanche 24 octobre sur un peu moins de 600 personnes infectées suffisent à mettre le pays du « zéro Covid » sur le pied de guerre. La litanie des haut-parleurs incitant au port du masque et à montrer son code vert sur son smartphone a repris dans les lieux publics, des dépistages massifs des populations sont effectués dans les zones où ont été découverts les cas positifs, et les personnels aux guichets des gares et dans les trains ont de nouveau enfilé leur panoplie anti-virus – gants en latex, lunettes ou visière en plexiglas et masque de protection renforcée de type KN95.


Le marathon de Wuhan a été reporté « afin de prévenir le risque de propagation de l’épidémie », expliquent les organisateurs qui se sont engagés à rembourser les frais d’inscriptions des concurrents. D’autres événements sportifs, dont le marathon de Pékin, pourraient connaître le même sort dans les jours qui viennent alors que la capitale chinoise lancera, mercredi, le décompte des 100 jours avant les Jeux olympiques d’hiver. Tout est prêt côté installations, y compris la neige artificielle, mais les autorités ont admis récemment « être confrontées à une grande pression » face au risque de résurgence du virus. Pour éviter que la pneumonie virale ne vienne gâcher la fête, la campagne de « rappel » d’une troisième dose de vaccin a commencé auprès d’une population vaccinée à 80%.

Bulle sanitaire dans la bulle sanitaire, Pékin comme Wuhan, ville symbole du début de la pandémie, bénéficient de barrières sanitaires supplémentaires, dont une quarantaine d’au moins trois semaines pour les voyageurs arrivant de l’étranger, un double contrôle des passes Covid-19 dans les gares et les aéroports et une surveillance accrue des écoles. Vendredi soir, largement après la sortie des classes, les établissements scolaires de Pékin ont envoyé un mot aux parents prévenant que les élèves comme les enseignants seront soumis à un nouveau test PCR à partir de ce lundi.

avec rfi

Comments

comments

What Next?

Recent Articles