09262020Headline:

Chine: l’ex DG d’Interpol condamné à 13,5 de prison pour corruption, son épouse attaque l’Interpol en justice

L’ancien directeur général d’Interpol, le Chinois Meng Hongwei, a été condamné à 13,5 ans de prison en Chine. L’ancien patron a été reconnu coupable de corruption portant sur des commissions illégalement perçues de 2 millions d’euros.

Meng (66 ans) avait mystérieusement disparu en septembre 2018 lors d’un voyage en Chine.

Il résidait et travaillait à l’époque au siège d’Interpol à Lyon, en France. Sa femme avait sonné l’alarme de sa disparition alors qu’il était en visite en Chine.

Une semaine après la disparition l’on apprenait que Meng était aux mains des autorités chinoises.

Dans la foulée Interpol faisait publier une déclaration dans laquelle l’organisation indiquait que Meng avait démissionné.

Mais avant de devenir le patron d’Interpol, Meng fut le secrétaire d’État chinois à la sécurité publique, mais aussi chef du Parti communiste.

Lors de son procès, Meng a admis avoir accepté quelque 2 millions d’euros en pots-de-vin entre 2005 et 2017 lorsqu’il travaillait en Chine.

Selon son épouse, les accusations sont fausses, il s’agit d’un procès politique.

Madame Meng a engagé des poursuites contre Interpol parce que l’organisation policière aurait été laxiste dans la protection de son époux. Elle accuse Interpol de complicité avec les violations récurrentes des droits de l’homme en Chine.

Lire sur connection ivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles