12172018Headline:

Chine: Xi Jinping donne sa vision de la coopération dans l’APEC.

Le matin du 17 novembre, le Président Xi Jinping a assisté au Sommet des chefs d’entreprise de l’APEC sur le navire de croisière « Pacific Explorer » à Port Moresby, capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, et a prononcé un discours liminaire.
Xi Jinping a salué l’ouverture et la coopération entre les économies de l’APEC, appelant à un engagement continu en faveur de la transparence. « Moins d’arrogance et de préjugés, plus de respect et de tolérance ». « Les innovations scientifiques et technologiques ne doivent pas être bloquées », « Ce n’est pas celui qui a des gros bras et de la force qui aura le dernier mot »… Ce discours a répondu à de nombreuses questions brûlantes, et on a pu y entendre de nombreuses paroles de sagesse. Découvrons-les ensemble !

1. Prendre l’ancienne voie du protectionnisme et de l’unilatéralisme non seulement ne résoudra pas les problèmes, mais ne fera que accroître les incertitudes de l’économie mondiale.

2. Ce n’est qu’en insistant sur la coopération ouverte que nous pourrons avoir plus de possibilités de développement et plus de place pour le développement. Celui qui choisit de fermer sa porte se coupera lui-même du reste du monde et finira par se perdre lui-même aussi.

3. Personne n’a le droit ni la capacité d’empêcher les habitants des pays en développement d’avoir une vie meilleure.

4. La planète compte plus de 200 pays et régions, plus de 2 500 groupes ethniques et plus de 7 milliards d’habitants. Trouver une seule couleur est chose impossible et il est donc vain de croire que l’on peut gommer les différences.

5. Nous devrions être moins arrogants et avoir moins de préjugés, être plus respectueux et plus tolérants, s’ouvrir à la richesse et à la diversité du monde, nous efforcer de rechercher un terrain d’entente tout en mettant de côté nos différences, tirer parti des forces de l’autre, rechercher l’harmonie et la coexistence et parvenir à une coopération gagnant-gagnant.

6. Quand il s’agit pour un pays de choisir sa voie de développement, seuls les citoyens de ce pays sont les plus à même de décider.

7. De même qu’aucune ordonnance ne peut guérir toutes les maladies, aucun modèle ne peut résoudre les problèmes de tous les pays. Copier à l’aveuglette le modèle de développement des autres ne sera que contre-productif, tout comme vouloir imposer son propre modèle de développement aux autres.

8. La vague de la nouvelle révolution technologique et de la transformation industrielle est en marche, si nous n’agissons pas de manière proactive pour nous adapter à la vague de nouvelles révolutions scientifiques et de transformations industrielles, si nous ne répondons pas aux changements, si nous ne cherchons pas le changement, nous risquons de passer à côté de précieuses opportunités et même toute l’ère, voire de prendre du retard.

9. Les innovations scientifiques et technologiques ne doivent pas être bloquées et ne doivent pas devenir un outil de profit entre les mains de quelques-uns seulement.

10. Les règles doivent être élaborées conjointement par la communauté internationale. Ce n’est pas celui qui a des gros bras et de la force qui aura le dernier mot. Et une fois que les règles sont établies, on ne peut pas les appliquer ni les déformer selon son bon vouloir ou même s’en débarrasser quand elles ne nous conviennent plus.

11. Si vous vous engagez sur la voie de la confrontation, qu’il s’agisse d’une guerre froide, d’une guerre chaude ou d’une guerre commerciale, il n’y aura pas de véritable vainqueur.

12. La Chine d’aujourd’hui, c’est le peuple chinois qui l’a faite telle qu’elle est !

 

Source: Le Quotidien du Peuple

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment