05252022Headline:

Chronologie pour comprendre la crise en Ukraine (Entre Histoire et Géographie)

Cette guerre est officiellement pour protéger des “Etats amis” de la Russie

1945:

  • Fin de la guerre.
  • L’Allemagne est vaincue par elle 4 alliés (France, USA, URSS, France et Grande Bretagne).
    1949:
  • Suites aux incompréhensions entre les 4 alliés, ils se divisent en deux blocs: 3 (USA+ FR + GB) contre 1 (URSS).
  • Les USA + FR + GB créé la RFA et l’URSS créé le RDA.
  • Sous le leadership des USA, les 3 occidentaux créé une alliance militaire (OTAN) qui regroupe une douzaine de pays occidentaux. A ce jour, ils sont une trentaine au total
  • En réponse à l’OTAN, L’URSS créé le pacte de Varsovie en 1955 avec les pays communistes d’Europe de l’Est,
    1989:
  • Le mur de Berlin chute.
  • L’URSS est davantage affaiblie surtout qu’elle a énormément perdu d’Hommes et son économie est fragilisée. La crise s’installe entre les pays de l’union soviétique
  • Plusieurs veulent s’émanciper surtout qu’ils voient désormais le reste du monde après la chute du mur de Berlin. Ces pays sont aussi influencés par les occidentaux qui ont plus de moyens que L’URSS en faillite.
    1991:
  • L’URSS est disloquée et commence à perdre ses états membres (15)
  • Après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, un certain nombre d’anciens pays du Pacte de Varsovie vont changer de camp et deviennent membres de l’OTAN.
  • La Russie est créé et garde une influence stratégique dans certains pays de l’Ex union soviétique.
  • La Russie est consciente de la menace de l’OTAN. Elle va donc “négocier” un accord avec les leaders occidentaux qui donnent des assurances orales à Mikhaïl Gorbatchev et à Boris Eltsine sur le non-élargissement de l’OTAN vers l’Est.
    NB: Gorbatchev commet une grosse erreur en n’exigeant pas un accord écrit
  • Le principe est donc : ” Pas un pouce vers l’Est ” (Toute expansion de la zone de l’OTAN n’est pas acceptable)
    Depuis 1999
  • Profitant de la faiblesse de la Russie, l’OTAN continue de s’étendre vers l’Est et se rapproche de plus en plus de la Russie.
  • Désormais les seuls “vrais” pays de l’Ex. URSS qui restent comme frontière entre la Russie et les occidentaux donc de l’OTAN, c’est l’Ukraine et la Géorgie.
  • La présidence de Boris Eltsine est marquée par des crises financières et politiques, ainsi que par des affaires de corruption. Affaibli par la maladie, il démissionne le 31 décembre 1999
  • Vladimir Poutine arrive au pouvoir en 99. Il a 47 ans. Plus jeune, il tente de corriger les erreurs de ses prédécesseurs et commence à redresser l’économie de la Russie. Il tente un rapprochement avec l’OTAN qui ne marche pas véritablement mais il reste patient.
    2004
  • Un gros lot des pays de l’ex bloc soviétique sont admis dans l’OTAN: Estonie, Lituanie, Lettonie, Roumanie, Slovaquie, Bulgarie.
  • Deux autres principaux veulent aussi y adhérer : la Géorgie et Ukraine qui font frontière avec la Russie et surtout ont accès sur la Mer Noire.
  • Ces 2 pays sont très stratégiques pour la Russie. Si ils entrent dans l’OTAN, les USA seront donc nez à nez avec la Russie. Alors, il faut les empêcher par tous les moyens.
    2004
  • L’Ukraine est “divisé” politiquement les pro-Russie et les Pro-UE. Certains veulent rester sous l’influence Russe et d’autres sous l’influence occidentale
  • Une partie du peuple ukrainien se révolte pour contester la réélection du président pro-russe Viktor Ianoukovytch et demande un rapprochement avec l’Union européenne.
  • La révolution civile emporte le président pro-Russie. Et un régime pro-Union Européennz prend le pouvoir entre 2005 à 2010 et l’Ukraine se rapproche ainsi de l’Union européenne.
    2010:
  • Un Pro-Russe Viktor Ianoukovytch reprend le pouvoir en Ukraine mais une “révolution” ( Euromaïdan) pro-UE le pousse à la démission et il s’enfuit en Russie en 2014.
  • La Russie n’ayant plus ses hommes à tête de la Géorgie et de l’Ukraine, elle va “abandonner” son projet d’avoir forcément poulain à la tête de l’Ukraine. Elle va “susciter” des sécessions avec séparatistes dans les localités de l’Ukraine proche de ses frontières notamment dans le Donbass qui comprend deux localités de l’est du pays : Donetsk et Louhansk.
    2014
  • Les pro-UE reprennent le pouvoir.
  • Pour éviter de perdre totalement le contrôle sur ses frontières, la Russie “encourage” des manifestations contre la révolution Orange (“Antimaïdan”) dans l’est de l’Ukraine pour accélérer la sécession de Donetsk et de Louhansk (des villes Ukrainiennes à la frontière de la Russie)
  • Dans le même temps, la Russie réussit à annexer la Crimée un territoire de l’Ukraine en 2018.
  • Avec ces trois localités (Crimée, Donetsk et Louhansk) qui sont les plus proches de la Russie, elle est plus ou moins rassurée d’avoir une bande de territoires qui la sépare de l’Ukraine donc de l’OTAN si l’Ukraine venait a être admise dans l’OTAN
  • A la suite de référendums locaux, deux entités indépendantes aux noms de “République populaire de Donetsk” et “République populaire de Louhansk” sont auto-proclamées.
  • L’Ukraine soutenu par les occidentaux tentent de récupérer ses territoires et mène des représailles.
  • Les Russes accusent l’Ukraine de génocide dans les territoires de Donetsk et de Louhansk
  • En juillet de 2014, le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines, assurant le vol MH17, est abattu au-dessus de la région par un missile, tuant les 298 passagers dont deux tiers de Néerlandais. Les européens s’inquiètent et la crise s’internationalise. Les USA s’activent plus.
    2014-2015
  • Signature du protocole de Minsk pour un cessez-le-feu
  • De 2014 à 2015, le conflit fait plus de 14 000 morts, des dizaines de milliers de blessés et près de deux millions de personnes déplacées. La Russie accuse l’Ukraine de génocide.
    2019
  • 21 avril 2019, c’est l’élection de Volodymyr Zelensky (un artiste humoriste) à la présidence ukrainienne
    C’est aussi un pro européen
  • Il tente de récupérer Donetsk et Louhansk. Les séparatistes font résistance et plusieurs morts sont enregistrés
    2020
  • L’accord de paix est rompu. L’Ukraine accuse Donetsk et Louhansk.
    Les troupes russes craignent une attaque et se mobilisent à la frontière des 2 nouveaux États pour les protéger et protéger le territoire Russe.
    2022
  • L’Otan annonce placer des troupes en alerte pour renforcer ses défenses en Europe de l’Est
  • Face aux exigences russes de retrait des forces de l’Otan d’Europe orientale et de l’assurance que l’Ukraine ne rejoindra jamais l’Alliance atlantique, cette dernière ainsi que les Etats-Unis refusent explicitement ces demandes le 26 janvier 2022.
  • Le secrétaire général de l’Otan rappelle que les questions d’adhésion relevaient uniquement de la responsabilité des Alliés et des pays candidats. Donc la Russie n’a pas a se mêler
  • Poutine rappelle les accords non écrits avec Gorbatchev en 91 de ne pas entendre les bases de l’OTAN vers l’Est.
  • La France et l’Allemagne tentent d’apaiser les tensions et un espoir de désescalade s’ensuit
  • La Russie n’est toujours pas rassurée par le jeu des occidentaux. Cette fois-ci, elle se sent prête à affronter les occidentaux.
  • La Russie va donc reconnaître officiellement l’indépendance des Républiques de Donetsk et de Louhansk.
  • Ces deux territoires étant désormais “indépendants”, la Russie peut alors officiellement entrer sur les territoires séparatistes
  • Le 20 février 2022, Vladimir Poutine signe l’acte de reconnaissance des deux territoires séparatistes du Donbass en Ukraine : la République populaire de Donetsk et la République populaire de Louhansk.
  • Dans le même temps, les 2 nouvelles République demandent assistance à la Russie pour les protéger contre les attaques de l’Ukraine.
  • La Russie évoque le Chapitre 7 de l’ONU de protection contre les agressions notamment des civils et décide de secourir les “2 Etats en danger” mais elle n’informe pas le conseil de sécurité.
  • Le parlement Russe donne mandat d’assister et protéger les “Etats alliés” de la Russie qui seraient menacés de “génocide par l’Ukraine.
    Ainsi, l’objectif selon les autorités Russes n’est pas de s’attaquer à un État souverain (l’Ukraine) mais de détruire les armes et bases militaires qui menaceraient 2 Etats indépendants.
  • Cela nous rappelle les arguments du mandat donné par l’ONU en Côte d’Ivoire en 2011 et en Libye pour protéger les civils. Il s’agit dsns ce cas de détruire les bases et forces militaires
  • Pour la Russie, après avoir détruit les armes de l’Ukraine et s’être rendu compte que les 2 Etats ne sont plus menacés, elle pourra se retirer. Selon les propos de Poutine et Sergueï Lavrov (Ministre des affaires étrangères).
  • La Russie soupçonne aussi l’Ukraine de vouloir se doter d’arme nucléaire qui serait une menace pour son territoire et de ses alliés Donetsk et Louhansk.
    Selon les accords signés entre la Russie, Donetsk et Louhansk et publiés sur le site de la Douma, ces accords, valables pour une décennie, prévoient notamment que les parties vont assurer leur défense, partager des bases militaires et protéger leurs frontières en commun.
    Les accords créent le fondement juridique pour la présence dans ces territoires des unités militaires russes nécessaires au maintien de la paix dans la région et pour assurer une sécurité durable des parties, selon une note explicative accompagnant ces textes.
    Ils fixent les obligations des parties pour assurer une assistance mutuelle si l’une des parties est la cible d’une attaque, et prévoient la protection en commun des frontières.
    Donc cette guerre est officiellement pour protéger des “Etats amis” de la Russie*

Comments

comments

What Next?

Recent Articles